14e Plan quinquennal : les avantages institutionnels annoncent un avenir prometteur pour l'objectif du centenaire de la Chine

Publié le 2020-10-28 à 14:44  |  People's Daily

Tout au long de la longue histoire de la Chine, des politiques clairvoyantes appuyées par une recherche rationnelle et des plans clairs ont été considérées comme l'impulsion cruciale pour faire avancer le développement social et économique du pays. Dans la doctrine confucéenne classique du juste milieu, les chercheurs chinois ont souligné que « la préparation mène au succès, tandis que le manque de planification conduit à l'échec ». 

Cette sagesse ancienne ne s'est jamais démodée, en particulier en ce qui concerne la gouvernance de la Chine moderne. Puissance économique mondiale de premier plan, la Chine publie des plans d'action quinquennaux depuis 1953, une initiative qui a été saluée par les experts du monde entier comme « l'arme secrète de la Chine pour assurer un développement stable ». 

Au cours des dernières années, les infrastructures chinoises ont été modernisées avec succès. A la date de 2019, la Chine possédait toujours le plus grand réseau ferroviaire à grande vitesse au monde avec une longueur totale de plus de 35 000 km. La plus longue ligne à grande vitesse au monde, celle reliant Beijing à Hong Kong, s'étend sur 2 440 km. (Photo China Daily) 

Au cours des dernières décennies, ces plans ont transformé la Chine d'une nation arriérée en une puissance mondiale de premier plan, sortant des millions de ses citoyens de la pauvreté, créant des miracles économiques sans précédent et construisant les infrastructures les plus avancées et les plus étendues du monde. 

« Si nous comparons les pays aux étudiants d'une classe, la Chine est cet étudiant qui a rattrapé son retard en se fixant des objectifs à long terme et en les réalisant avec de petits projets », a déclaré Yan Yilong, chercheur au Centre d'études chinoises de l'Université Tsinghua. 

Le 14e Plan quinquennal (2021-25), qui sera approuvé par le Comité central du Parti communiste chinois (PCC) lors de la cinquième séance plénière du 19e Congrès du Parti à la fin du mois d'octobre, établira le plan directeur pour la Chine alors qu'elle entreprend un nouveau voyage construire un grand pays moderne et réaliser un rajeunissement national dans un contexte d'incertitudes extérieures croissantes. 

En route vers les objectifs du Double centenaire 

Le 14e Plan quinquennal à venir sera le premier après que la Chine a achevé de construire une société modérément prospère à tous égards et de réaliser son premier objectif du centenaire en 2020, ainsi que de déployer tous les efforts pour atteindre son second objectif du centenaire, construire un grand pays socialiste vers 2049. 

Les « objectifs du Double centenaire » se réfèrent à la construction d'une société modérément prospère à tous égards d'ici le centenaire du PCC, qui a été créé en 1921, et à la construction d'un pays socialiste moderne prospère, fort, démocratique, culturellement avancé, harmonieux et beau pour le centenaire de la République populaire de Chine, fondée en 1949. 

Au cours des cinq dernières années, l'économie chinoise a augmenté de près de 100 000 milliards de yuans (environ 15 000 milliards de dollars) avec un PIB par habitant désormais supérieur à 10 000 dollars. La part de l'économie chinoise dans le monde a atteint 16,3% en 2019 (Photo Xinhua) 

« Élaboré à l'intersection des objectifs du Double centenaire, le 14e Plan quinquennal donnera le ton et jettera les bases de la construction d'un grand pays », a déclaré Zhang Xixian, professeur à l'École du Parti du Comité central du PCC à Beijing. 

Selon les experts, en plus de fournir des orientations générales pour le développement futur du pays, le 14e Plan quinquennal s'apparente également à un super-paquet de politiques établissant des indices quantitatifs pour un certain nombre de domaines, y compris la croissance économique et la protection de l'environnement, ainsi que la liste grands programmes et projets d'infrastructure qui auront un impact sur les moyens de subsistance des populations. 

Des avantages institutionnels 

La Chine compte désormais la plus grande population à revenu intermédiaire du monde et est sur le point de mettre fin à la pauvreté absolue, qui a hanté le pays pendant des milliers d'années. 

En août, le président chinois Xi Jinping a réitéré l'importance d'adopter une perspective à long terme, de saisir la tendance de l'époque et de mettre largement en commun sa sagesse pour étudier de nouvelles circonstances et faire de nouveaux plans, ajoutant que la formulation et la mise en œuvre des plans quinquennaux sont des moyens importants pour le PCC pour gouverner le pays. 

« En élaborant des plans tous les cinq ans, les autorités chinoises peuvent allouer des ressources et des investissements dans une perspective à long terme, et également faire face aux défis et aux changements de manière plus opportune et plus efficace », a déclaré M. Yan. 

Les plans quinquennaux antérieurs ont contribué à l'essor économique remarquable de la Chine. Au cours du 12e Plan quinquennal, par exemple, le pays a été en mesure de mettre à jour la construction de ses infrastructures, avec des voies ferrées atteignant 121 000 kilomètres et la mise en place du plus grand réseau de communication mobile de 4e génération au monde, ouvrant la voie au développement des infrastructures en plein essor de la Chine. 

Une vue de nuit du quartier central des affaires de Beijing. Au cours de la période du 13e Plan quinquennal, de 2016 à 2019, la valeur ajoutée industrielle de la Chine est passée de 3 700 milliards de dollars à 4 700 milliards de dollars, avec une croissance annuelle moyenne de près de 6%. C'est plus élevé que la moyenne mondiale d'un peu moins de 3% pour la même période. (Yang Tiehu / Le Quotidien du Peuple en ligne) 

« Les plans quinquennaux maintiennent la cohérence de l'élaboration des politiques et combinent la supériorité de la société socialiste avec l'économie de marché, ce qui est un grand avantage institutionnel », a souligné M. Yan. 

La cohérence des politiques de la Chine et ses plans parfaitement adaptés ont été salués par les économistes du monde entier. Le professeur Robert Engle, lauréat du prix Nobel en 2011, a noté que « tandis que la Chine prépare des plans quinquennaux pour la prochaine génération, les Américains ne prévoient que les prochaines élections ». 

Selon M. Zhang, l'élaboration de plans périodiques peut aider la Chine à atténuer les impacts externes. Bien que la pandémie de COVID-19 ait porté un coup dur à la Chine, de nouveaux dommages au développement social et économique du pays sont maintenant sous contrôle. L'adaptation rapide du gouvernement à la situation pandémique a montré au monde l'importance « d'adopter une perspective à long terme, en saisissant la tendance de l'époque ». 

« Combiner les pratiques et les théories et évoluer avec le temps sont l'avantage de la gouvernance du PCC », a noté M. Yan.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)