Le marché fermier de Lhassa a plus de variété de fruits et légumes que mon supermarché local, selon un écrivain culinaire autrichien

Publié le 2020-07-31 à 16:23  |  China Tibet Online

Rudolf Lantschbauer présentant son discours lors de la vidéoconférence 

L'écrivain autrichien Rudolf Lantschbauer a réalisé beaucoup de recherches sur la cuisine tibétaine. Il a écrit et publié le livre « Voyage culinaire au Tibet », qui a remporté le prix du meilleur livre de bien-être public au monde. Le 15 juillet, il a assisté à une conférence à distance par infonuagique lors de la 44ème session du Conseil des droits de l'homme des Nations unies. Il a partagé ses découvertes au marché des fermiers de Lhassa dans la région autonome du Tibet via une vidéo dans le cadre du Symposium international en ligne sur « l'héritage de la culture tibétaine et la croyance religieuse ». 

« Le marché des fermiers (de Lhassa) a 48 sortes de légumes et plus de 30 sortes de fruits. Il y a plus de diversité que le supermarché de ma ville natale, en Autriche. » Rudolf Lantschbauer a déclaré que la culture alimentaire du Tibet est en plein essor, ce qui permet non seulement au grand public de profiter de la nourriture, mais ce qui peut également augmenter les revenus des populations locales. 

Il est d'avis que les caractéristiques sociales du Tibet peuvent être observées et comprises via les peintures traditionnelles des thangkas tibétaines, à commencer par les thangkas sur la médecine traditionnelle tibétaine. Il a constaté que de nombreux régimes traditionnels tibétains comportent une double utilisation, à la fois nutritionnelle et médicinale, et que le régime traditionnel tibétain est étroitement lié aux soins médicaux.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)