En Chine, la propagation du virus ralentit

Publié le 2020-02-18 à 10:46  |  China.org.cn

Le taux de patients gravement malades baisse à travers le pays, a annoncé le porte-parole de la Commission nationale de la Santé.

Des signes de plus en plus nombreux d'un ralentissement continu de la propagation du coronavirus en Chine sont apparus au cours du week-end dernier. Malgré tout, les autorités sanitaires se sont engagées à maintenir les mesures fermes dans la province de Hubei pour empêcher la reprise du virus dans son épicentre.

Dimanche dernier, le nombre de nouvelles infections au niveau national diminuait pour le 12e jour consécutif. Dans le Hubei, les nouveaux cas ont diminué pendant trois jours d'affilée et le nombre de cas suspectés en attente de diagnostic est également en train de chuter, selon les chiffres publiés par la Commission nationale de la Santé.

Dans le même temps, le taux de patients gravement malades a diminué de façon significative à travers le pays. A Wuhan, la capitale provinciale du Hubei, la proportion de patients dans un état grave est passée à 21,6 % dimanche dernier, à comparer aux 32,4 % atteints le 28 janvier, a fait remarquer Mi Feng, le porte-parole de la Commission. Dimanche dernier, la proportion de cas graves dans la province a chuté à 11,1 % (contre 18,4 % le 27 janvier) et le pourcentage de cas graves à travers le reste du pays a décliné à 7,2 % samedi dernier, a-t-il indiqué. D'après lui, cela a été rendu possible grâce au renforcement de l'assistance médicale, ainsi que la centralisation de l'isolation et des traitements. « Des fondations substantielles ont été posées pour augmenter encore le taux de guérison et réduire le taux de mortalité », a-t-il ajouté.

Néanmoins, ces signaux positifs n’éclipsent pas le fait que le nombre de cas confirmés et de victimes à travers le pays continue d'augmenter, et certains exemples de pôles infectieux dans la province de Hubei sont particulièrement inquiétants, soulignent les autorités sanitaires.

Samedi dernier, la Commission a enregistré 2009 nouvelles infections confirmées et 142 décès supplémentaires dans la partie continentale de la Chine. Au total, 68500 personnes ont été infectées par le coronavirus et 1665 personnes en sont décédées dans la partie continentale de la Chine depuis le début de l'épidémie. La majorité des nouvelles infections et victimes restent concentrées dans la province de Hubei, où 1843 cas confirmés et 139 nouvelles victimes ont été ajoutés samedi dernier.

Le directeur de la Commission provinciale de la Santé pour le Hubei, Wang Hesheng, a déclaré lors d'une conférence de presse organisée samedi dernier à Wuhan par le Bureau d'information du Conseil des affaires d'Etat, que les mesures affinées de contrôle avaient permis de maîtriser l'épidémie et de gagner un temps précieux pour que le pays puisse se préparer à engager la partie la plus difficile dans la lutte contre le virus. Selon lui, Wuhan reste toutefois « le principal champ de bataille ». Les autorités doivent s'assurer qu'aucune autre ville ne devienne une « deuxième Wuhan » et qu'aucun patient ne soit « laissé sans traitement ».

Le même jour, le directeur du Département de la réforme institutionnelle de la Commission Liang Wannian, qui dirige l'équipe de contrôle de la maladie affiliée à la Commission, a expliqué qu'une poignée de régions de niveau provincial − incluant les provinces de Shanxi, Jilin et Gansu − avaient enregistré moins de cinq nouveaux cas pendant trois jours consécutifs.

« A Wuhan, le taux de nouvelles infections a ralenti depuis le 1er février, mais pour les autres régions de la province, incluant Xiaogan et Huanggang, les taux restent élevés et les nombres d'infections regroupées dans les familles et de cas importés sont relativement importants », a-t-il précisé. Pour autant, le risque d'une prolongation des transmissions ou d'une augmentation soudaine des nouveaux cas est considéré comme faible. « Actuellement, le travail de contrôle de la maladie dans la province de Hubei en est à l'étape la plus critique et la tension va croissante. Nous devons maintenir un contrôle ferme sur la région », a-t-il insisté.

Dimanche, le gouvernement provincial du Hubei a annoncé le renforcement de ses efforts d'endiguement du virus, en adoptant des mesures de confinement 24 heures sur 24 dans l'ensemble des villages, des communautés, des quartiers et des zones résidentielles. Selon une annonce du gouvernement, toutes les activités publiques et de groupe non essentielles dans le Hubei seront arrêtées et un examen à grande échelle couvrant l'ensemble de la population sera lancé. Par ailleurs, les patients infectés, ainsi que les personnes ayant de la fièvre et dont on ne peut pas être sûr qu'elles n'aient pas contracté le virus, doivent être isolées dans des structures désignées à cet effet.

L'utilisation de tous les véhicules est interdite à l'exception des transports publics et de ceux utilisés à des fins de contrôle de l'épidémie, comme les voitures transportant le personnel médical et livrant les produits de première nécessité, ainsi que les véhicules des départements de santé publique, de lutte contre les incendies et de sécurité publique.

D'après la Commission provinciale de la santé, 39447 patients infectés nécessitent un traitement médical dans le Hubei, parmi lesquels 8439 sont dans un état grave et 1957 sont dans un état critique. Wang Hesheng a fait savoir que les autorités continueraient à réaffecter des salles dans certains hôpitaux pour le traitement des patients gravement malades et à transformer certains bâtiments publics en centres temporaires de traitement.

Samedi dernier, 9 hôpitaux temporaires représentant plus de 6900 lits étaient opérationnels, recevant plus de 5600 patients avec des symptômes légers.

(Rédactrice : Claire SHENG)