Beijing en quête d'un développement coordonné plus intelligent et plus vert

Publié le 2020-01-16 à 17:10  |  People's Daily

La capitale de la Chine s'est engagée sur une voie rapide pour stimuler de nouvelles initiatives pour un développement de haute qualité, se préparant à un avenir plus intelligent, plus vert et plus harmonieux.

« Nous avons assuré le succès d'une série de grands événements joyeux, et maintenu un progrès économique et social stable et solide », a déclaré le maire de Beijing Chen Jining lors de la remise du rapport de travail du gouvernement le 12 janvier, lors de la session annuelle de l'assemblée populaire municipale.

La ville a enregistré une croissance du PIB d'environ 6,1% à 6,2% en 2019 et a vu le revenu disponible par habitant de ses résidents augmenter d'environ 6,3% en termes réels.

Par ailleurs, selon le rapport, des progrès importants ont été réalisés en 2019 pour faire de la capitale un centre national d'innovation, l'intensité des dépenses en recherche et développement atteignant environ 6% du PIB et une augmentation de 13,1% des demandes de brevets d'invention.

Pour développer des industries haut de gamme, précises et sophistiquées avec des efforts plus importants, un plan d'action sera mis en œuvre pour stimuler l'industrie 5G, améliorant le réseau de télécommunications 5G de la ville, a annoncé M. Chen, notant que la ville allait construire une plate-forme d'innovation open source basée sur l'intelligence artificielle et introduire davantage de scénarios d'application.

L'année dernière, la capitale chinoise a accéléré ses efforts contre la pollution de l'air en améliorant l'application des lois sur les sources de pollution mobiles et le contrôle précis de la poussière, ramenant sa densité moyenne en PM2,5 à 42 microgrammes par mètre cube.

Avec un système de tri obligatoire des ordures à l'échelle de la ville mis en œuvre depuis le mois de mai, Beijing fait progresser graduellement le tri des déchets dans les communautés résidentielles et vise à établir des zones de démonstration de tri dans 90% des sous-districts et cantons.

Parallèlement, des progrès marquants ont été accomplis dans la promotion du développement coordonné de la région Beijing-Tianjin-Hebei, libérant encore Beijing de fonctions non essentielles à son rôle de capitale.

Selon le rapport, un total de 399 entreprises de fabrication générale ont été fermées et 66 marchés et centres logistiques ont été délocalisés et modernisés à Beijing l'année dernière.

Dans le même temps, la construction du centre secondaire de Beijing à Tongzhou, un district de la banlieue est de la capitale, bat son plein à l'occasion du premier anniversaire d'un plan de contrôle de la région ainsi que de la relocalisation des principaux organes municipaux de la capitale.

En tant que l'une des « deux nouvelles ailes » de Beijing avec la zone nouvelle de Xiong'an dans la province voisine du Hebei, le centre secondaire a progressé en douceur dans la construction d'un pôle de transport souterrain d'1,3 million de mètres carrés, le plus grand du genre en Asie. Le pôle devrait être ouvert à la circulation d'ici la fin de 2024.

Enfin, a annoncé le maire de Beijing, le centre secondaire se verra accorder la priorité dans la sélection des sites pour les programmes pilotes, les projets clés, les entreprises performantes et les applications technologiques.

La ville prévoit une croissance de 6% de son PIB en 2020.

(Rédactrice : Claire SHENG)