Les étudiants chinois premiers en lecture, sciences et maths au dernier test mondial sur l'éducation de l'OCDE

Publié le 2019-12-09 à 11:13  |  People's Daily

Selon les résultats publiés le 3 décembre, les étudiants de la partie continentale de la Chine ont obtenu le plus haut niveau en lecture, sciences et mathématiques au dernier test mondial sur l'éducation PISA organisé par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ils sont suivis par les étudiants de Singapour et des deux régions administratives spéciales chinoises, Macao et Hong Kong. Les pays de l'OCDE les mieux placés sont l'Estonie, le Canada, la Finlande et l'Irlande.

Le test PISA 2018 de l'OCDE a testé environ 600 000 étudiants de 15 ans dans 79 pays et économies en lecture, sciences et mathématiques. L'accent était principalement mis sur la lecture, la plupart des étudiants faisant le test sur ordinateur.

Des étudiants de Beijing, Shanghai et des provinces du Jiangsu et du Zhejiang ont représenté la partie continentale de la Chine lors de cet examen. En lecture, ils ont obtenu des résultats significativement supérieurs à ceux de leurs pairs d'autres pays.

Environ un élève sur six (16,5%) de Beijing, Shanghai, du Jiangsu et du Zhejiang, et un sur sept à Singapour (13,8%), ont obtenu les résultats les plus élevés en mathématiques, contre seulement 2,4% dans les pays de l'OCDE.

En ce qui concerne l'équité en matière d'éducation, les élèves ont obtenu de meilleurs résultats que la moyenne de l'OCDE dans 11 pays et économies, dont l'Australie, le Canada, le Danemark, l'Estonie, la Finlande, le Japon, la Corée du Sud, la Norvège et le Royaume-Uni, tandis que le rapport entre les performances en lecture et le statut économique était le plus faible.

Le test a également révélé que les filles surclassaient considérablement les garçons en lecture dans les pays de l'OCDE, de l'équivalent de près d'un an de scolarité.

Dans le monde entier, les écarts les plus étroits ont été observés en Argentine, dans la partie continentale de la Chine, au Chili, en Colombie, au Costa Rica, au Mexique, au Panama et au Pérou. Les garçons ont globalement obtenu de meilleurs résultats que les filles en mathématiques mais moins bons en sciences.

Cependant, le rapport a également montré qu'il reste encore beaucoup à faire pour améliorer la situation dans d'autres domaines.

Les étudiants de la partie continentale ont passé en moyenne 31,8 heures en classe, se classant au quatrième rang des 79 pays et régions. L'efficacité d'apprentissage des étudiants de la partie continentale de la Chine se classait respectivement aux 44e, 46e et 54e places pour la lecture, les mathématiques et les sciences, tandis que leur satisfaction à l'égard de l'apprentissage ne se situait qu'au 61e rang.

En outre, Xin Tao, professeur à l'Université normale de Beijing, a déclaré que, bien que la Chine ait obtenu de bons résultats lors du dernier PISA, les quatre régions ayant participé au test ne reflètent pas le niveau global d'éducation de l'ensemble de la partie continentale de la Chine, car les niveaux d'éducation restent déséquilibrés entre les zones rurales et urbaines. « Le pays devrait continuer à investir davantage dans l'amélioration des infrastructures dans les écoles rurales et à encourager davantage de diplômés des universités normales à enseigner dans les zones rurales », a-t-il déclaré.

Zhang Zhiyong, un autre professeur de l'Université normale de Beijing, a de son côté déclaré que les résultats du PISA montraient que l'une des principales priorités de la réforme de l'éducation du pays était de réduire la charge de travail excessive des étudiants. Les autorités éducatives devraient continuer à réduire le temps passé à l'école et les devoirs, et à accorder plus d'attention à l'éducation physique, morale et artistique, a-t-il ajouté.

(Rédactrice : Estelle ZHAO)