Comment la conservation écologique fait revivre un lac disparu depuis 300 ans

Publié le 2019-11-08 à 13:50  |  People's Daily

Le lac Halaqi renaît après des années d'efforts de conservation dans la réserve naturelle nationale du lac de l'Ouest de Dunhuang, dans la province du Gansu, dans le nord-ouest de la Chine.

Un lac disparu depuis près de 300 ans a réapparu après des années d'efforts de conservation dans la réserve naturelle nationale du lac de l'Ouest de Dunhuang, dans la province du Gansu (nord-ouest de la Chine).

Le lac Halaqi était jadis la destination finale de la rivière Shule, qui coule généralement vers l'ouest depuis les monts Qilian jusqu'à travers le plateau tibétain et les régions désertiques, contrairement à la plupart des cours d'eau de la Chine. À son apogée, le lac couvrait 200 kilomètres carrés et comptait environ 800 kilomètres carrés de zones humides. Mais à cause de la désertification et des détournements d'irrigation, le débit de la rivière Shule a été réduit de manière si significative que le lac a disparu pendant des centaines d'années, entouré par le désert de Kumtag.

Le lac de l'Ouest de Dunhuang est devenu une réserve naturelle nationale en 2003 dans le cadre des efforts déployés pour préserver ses zones humides et son habitat pour des plantes et des animaux rares. Le Gansu a également accru la gestion de la rivière Shule grâce à des efforts tels que l'amélioration de l'efficacité de l'irrigation agricole.

En tant que projet central, la rivière Shule comprend maintenant un canal de 97 kilomètres de long, 30 mètres de large et 3 mètres de profondeur, qui assure l'arrivée d'eau destinée à alimenter la réserve naturelle nationale et permet à de nombreuses espèces fauniques de se développer à mesure que le système écologique se rétablit. Le projet a permis au lac Halaqi de couvrir maintenant 5 kilomètres carrés le long de la réserve naturelle et du désert de Kumtag.

(Rédactrice : Claire SHENG)