Le gouvernement chinois veut améliorer les services de soins aux personnes âgées

Publié le 2019-10-08 à 16:38  |  China.org.cn


(De g. à d.) Li Yuanhua, une chanteuse de 72 ans, Lin Zhonghua, un conteur âgé de 88 ans, et Fang Ming, un annonceur de 78 ans, sont pris en photo avant un gala célébrant la Fête du « Double neuf » à Beijing lundi.

Des centaines de millions de personnes âgées chinoises ont assisté à la Fête du « Double neuf », une journée qui leur est consacrée le neuvième jour du neuvième mois lunaire, qui a eu lieu lundi cette année.

L'événement de cette année a été souligné par le financement récemment alloué par le gouvernement central au secteur des services aux personnes âgées. Le gouvernement a également élaboré une feuille de route pour ce secteur dans les années à venir, visant à fournir des services de soins à 249 millions de personnes âgées.

Selon une directive publiée plus tôt cette année par le gouvernement central sur la promotion du secteur des soins aux personnes âgées, les autorités locales ont été invitées à affecter dans ce secteur au moins 55 % des fonds alloués par le gouvernement sur les revenus tirés de la loterie de bien-être social, contre environ 50 % en moyenne ces dernières années. Le ministère des Affaires civiles a versé l'an dernier près de 2,9 milliards de yuans (400 millions de dollars) provenant de la loterie aux autorités locales.

Le gouvernement central a également ordonné de nouvelles réductions des taxes et autres frais administratifs dans le but de renforcer l'offre de soins aux personnes âgées dans un contexte de vieillissement de la population et de maladies chroniques répandues.

A la lumière de ce document, le ministère des Affaires civiles s'est engagé en septembre à renforcer la couverture de ces services au cours des prochaines années et à former 10 mille directeurs d'installations et 2 millions de personnes sur une période de trois ans à compter de cette année.

Le ministère a fait savoir qu'il veillerait à ce que les communautés résidentielles nouvellement construites soient équipées d'installations de soins pour personnes âgées, et que les communautés plus anciennes en soient dotées en utilisant des méthodes allant de la sous-traitance à la mise à niveau des infrastructures mal gérées.

Le ministère a ordonné que chaque xian ait au moins un foyer de soins capable de prendre en charge les personnes âgées handicapées d'ici à la fin de 2022. D'ici là, les établissements de soins pour personnes âgées devraient avoir converti au moins la moitié de leurs lits pour servir les personnes âgées handicapées, un effort qui serait une aubaine pour les patients atteints de maladies chroniques et leurs familles. Les enfants de personnes âgées handicapées sont en effet généralement déchirés entre leur vie professionnelle et l'obligation de prendre soin de leurs parents âgés, car de nombreux foyers de soins ne peuvent accueillir que des résidents non handicapés.

Les chiffres du gouvernement central montrent que la Chine comptait près de 250 millions de personnes âgées de 60 ans et plus à la fin de 2018, soit 17,9 % de la population. Environ 180 millions d'entre elles souffrent de maladies chroniques et plus de 40 millions ont des incapacités de divers degrés.

« La société a une demande incompressible de services de soins pour personnes âgées avec des capacités médicales », a déclaré Wang Jianjun, un haut responsable du Parti à la Commission nationale de la santé, lors d'une conférence de presse le mois dernier. Il a ajouté que la commission encourage les maisons de retraite à gérer leurs propres centres de santé.

Il existe également une demande énorme de services de soins à domicile, en partie à cause de la stigmatisation culturelle liée au fait d'être envoyé en maisons de retraite, ces dernières ayant en effet la réputation auprès du public d'être mal financées et le lieu d'abus généralisés.

Pour faire face à de telles demandes, le gouvernement central a prévu un fonds annuel d'un milliard de yuans pour soutenir les services de soins à domicile ou en milieu communautaire.

Jusqu'à présent, 50 % des communautés rurales ont accès à des installations de soins de proximité, selon la Télévision centrale de Chine. Ainsi, à Xinyu, dans la province du Jiangxi, les personnes âgées peuvent y prendre leurs repas moyennant un supplément de 200 yuans par mois. Un service de livraison de nourriture est proposé aux personnes ayant des difficultés à se déplacer à l'extérieur.

(Rédactrice : Claire SHENG)