Le programme de reboisement chinois a bénéficié aux régions fragiles

Publié le 2019-09-10 à 18:22  |  People's Daily


L'herbe verte, le ciel bleu et les nuages blancs se reflètent sur la surface en miroir du lac Hulun, formant une vue aérienne pittoresque à Hulunbuir, dans la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine), le 28 août 2019.

Un projet de reboisement de plusieurs milliards de yuans, lancé il y a 20 ans, a permis d'accroître la couverture forestière dans des régions fragiles du point de vue environnemental, de diversifier les revenus des agriculteurs et de réduire les gaz à effet de serre, a annoncé le 5 septembre un haut responsable.

Selon Zhang Jianlong, chef de l'administration nationale des forêts et des prairies, ce programme majeur visant à restituer des terres cultivées aux forêts et aux prairies a coûté au gouvernement central plus de 500 milliards de yuans (72,6 milliards de dollars) au fil des ans.

Ce montant représente presque le triple du coût du barrage des Trois Gorges, le plus grand projet hydroélectrique au monde, et en fait le projet écologique le plus coûteux au monde.

« Des avantages de toutes sortes se présentent progressivement », a-t-il déclaré lors d'une conférence de travail à Yan'an, dans la province du Shaanxi (nord de la Chine), qui a été l'un des pionniers de l'effort de reboisement à l'échelle nationale.

Les chiffres fournis par l'administration montrent que 33,8 millions d'hectares de terres agricoles ont été convertis en forêts et pâturages depuis le début du projet en 1999, avec 41 millions d'agriculteurs directement impliqués.

La couverture forestière dans les régions incluses dans le programme a augmenté en moyenne de 4 points de pourcentage au cours des 20 dernières années, a déclaré l'administration.

Le projet a été créé à la suite des inondations meurtrières qui ont ravagé les bassins des fleuves Yangtsé et Songhua en 1998. Plus de 220 millions de personnes ont été touchées.

Le programme, qui encourage les agriculteurs à éliminer progressivement les pratiques agricoles et de pâturage dans les terres agricoles dégradées, a contribué à la restructuration de l'industrie rurale et à l'augmentation des revenus. Des subventions ont été attribuées aux agriculteurs et une formation a également été organisée pour leur permettre de passer à des activités susceptibles de générer des revenus plus stables, comme l'exploitation de vergers de pommiers ou de serres de légumes.

Selon l'administration, les agriculteurs qui ont abandonné leurs terres ont reçu une subvention moyenne de 9 000 yuans par famille à la fin de l'année dernière. Leur revenu disponible par habitant a augmenté de 14,7% au cours de la dernière décennie.

Un rapport de 2016 indique que la valeur annuelle de la contribution écologique du programme, y compris les avantages en termes de nutrition des sols, de conservation de l'eau et de purification de l'air, est de 1 380 milliards de yuans.

Toutefois, a souligné M. Zhang, en dépit des avantages environnementaux et financiers, le programme a ses propres problèmes. Sans une planification complète, le programme est parfois entré en conflit avec la protection des terres agricoles. En outre, les subventions ont été réduites au cours de la dernière décennie et aucune solution n'a été trouvée pour garantir que les terres restent boisées.

Enfin, M. Zhang a indiqué que son agence améliorerait la conception de haut niveau du programme afin de préciser quelles terres devraient être reboisées et avec quelle méthode.

(Rédactrice : Claire SHENG)