Après Shanghai, Beijing va mettre en œuvre une réglementation sur le tri des déchets ménagers

Publié le 2019-07-05 à 15:09  |  People's Daily

La Commission de gestion urbaine de Beijing a annoncé le 3 juillet que la capitale va légiférer sur le tri des déchets ménagers à l'instar de Shanghai malgré une distinction au niveau de la classification.

Lors du premier jour de la mise en œuvre de la nouvelle réglementation le 1er juillet, Shanghai a envoyé 623 avis de rectification aux établissements et entreprises qui n'ont pas trié les déchets correctement.

Les normes de la classification des déchets à Shanghai demandent aux résidents de séparer les déchets secs, mouillés, recyclables et dangereux. Ceux qui n'auront pas fait le tri correctement seront passibles d'une amende allant jusqu'à 200 yuans (environ 29 dollars).

Quant à Beijing, la Commission de gestion urbaine a dit qu'elle projette de classifier les déchets en déchets de cuisine, recyclables et dangereux. La norme de sanction ne sera pas inférieure à celle de Shanghai.

En 2018, Beijing a collecté 9,3 millions de tonnes de déchets domestiques. Le Groupe d'hygiène de l'environnement de Beijing a promu les nouvelles facilités pour le nouveau tri de déchets telles que l'armoire de recyclage et la poubelle de cuisine intelligente depuis 2016. Grâce aux appareils intelligents, les résidents de Beijing peuvent obtenir des points et obtenir régulièrement en échange de petits objets lorsqu'ils trient leurs déchets de cuisine et les objets recyclables.

Selon le personnel chargé de l'hygiène, la pression du transfert de déchets dans la ville pourra être fortement réduite si les déchets de cuisines sont séparés des déchets secs.

En 2017, le Conseil des affaires d'État -le gouvernement chinois- a fixé un objectif de réalisation d'un taux de 35% de recyclage des déchets ménagers en 2020, et un total de 46 villes chinoises devront prendre les devants dans la mise en œuvre du tri des déchets domestiques obligatoire.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)