Shanghai met en œuvre de nouvelles règles de tri des déchets

Publié le 2019-07-01 à 17:04  |  French.china.org.cn

Photo / Xinhua

Les résidents deviennent peu à peu des experts en tri des déchets avec l'entrée en vigueur de nouvelles règles

La Chine tente de modifier radicalement la manière dont les entreprises et les particuliers traitent leurs déchets. Shanghai va ainsi devenir la première ville à appliquer de nouvelles règles de tri des ordures, qui entreront en vigueur le 1er juillet.

Adoptées à la fin du mois de janvier lors de la deuxième session de la 15e Assemblée populaire nationale (APN) de la municipalité de Shanghai, ces nouvelles règles stipulent que les résidents doivent classer leurs déchets en quatre catégories : déchets ménagers ou alimentaires, déchets dangereux, déchets recyclables et déchets résiduels. Les personnes qui ne trieront pas leurs ordures pourront être passibles d’une amende pouvant aller jusqu’à 200 yuans (30 dollars), tandis que les entreprises et les organisations pourront recevoir une amende pouvant aller jusqu’à 50000 yuans (7000 dollars).

Cette nouvelle régulation s'applique également aux touristes et aux visiteurs, qu’ils soient Chinois ou étrangers.

Selon l'agence de presse Xinhua, Shanghai a installé plus de 13000 stations de traitement des déchets, couvrant jusqu'à présent 75% de la ville, et a remplacé plus de 40000 poubelles de rue, qui présentent maintenant des signes plus évidents et faciles à comprendre pour le tri des déchets.

La municipalité prend les devants en introduisant un système de tri qui sera progressivement déployé dans tout le pays. Après Shanghai, 45 autres villes de Chine continentale mettront en place des réglementations similaires, dont Beijing, Shenzhen et Guangzhou. D'ici fin 2020, ces 46 villes investiront 21,3 milliards de yuans dans la construction de systèmes de tri et de recyclage des déchets, a rapporté Xinhua.

Des habitants de Shanghai ont indiqué au Global Times que certaines communautés avaient participé à des projets pilotes de tri des déchets avant le déploiement dans toute la ville.

Geng Dechao, un retraité, participe aux opérations de nettoyage des ordures depuis 2011. Il a fait savoir que sa communauté avait été choisie pour appliquer les nouvelles règles en août dernier. Cela consistait notamment à apporter les déchets à la station de traitement des déchets à certaines heures et à les trier dans le bac approprié.

« Au début, certains résidents étaient réticents et ne parvenaient pas à trier les déchets correctement, mais maintenant la plupart de nos résidents savent bien le faire et ceux qui étaient réticents se débrouillent très bien après avoir été guidés », a noté M. Geng samedi.

A l'approche du mois de juillet, les habitants de Shanghai ont fait preuve d'humour face aux nouvelles pratiques en essayant d'apprendre quoi faire.

« L'endroit le plus populaire au sein de notre communauté résidentielle n'est pas le gymnase mais l'endroit près des poubelles », a plaisanté un internaute.

Les produits liés au tri des déchets se vendent bien sur les plateformes de e-commerce chinoises telles que Taobao, avec des milliers de nouvelles poubelles vendus le mois dernier.

Certaines personnes ont affirmé que les ventes étaient si bonnes que le nombre d’achat par personne était limité.

La Commission municipale d'éducation de Shanghai a décidé d'inclure les connaissances en matière de tri des déchets dans les tests des lycées de la ville, selon des informations rapportés vendredi.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)