Comment la reconnaissance faciale remodèle la vie des Chinois avec l'émergence de l'intelligence artificielle

Publié le 2019-06-14 à 11:01  |  People's Daily

Zhao Ying, 61 ans, a récemment renoncé à son mode de vie traditionnel après avoir vu quelqu'un payer ses achats dans un supermarché par une simple reconnaissance faciale. Son supermarché est équipé de deux machines de paiement par reconnaissance faciale, une de chez Alipay et l'autre de WeChat.

Après avoir discuté avec sa famille, Mme Zhao, qui vit à Jinan, capitale de la province du Shandong (est de la Chine), a appris que la technologie de reconnaissance faciale était appliquée non seulement aux achats, mais également dans divers domaines tels que les transports, le retrait d'argent et les soins médicaux.

« L'ère de la reconnaissance faciale approche », lui a dit son fils.

La reconnaissance faciale, une technologie basée sur la reconnaissance des traits du visage humain, qui est également la technologie la plus mature de l'ère de l'intelligence artificielle et qui a le plus d'applications, est en train de transformer la vie des gens en Chine.

Le 1er avril, toujours à Jinan, les voyageurs ont commencé à bénéficier d'une entrée facile et rapide dans les stations de métro simplement en souriant devant un écran pour ouvrir les portes électriques, au lieu d'utiliser des billets ou de scanner leur smartphone.

L'application mobile « Jinan Metro » est responsable de la collecte des photos des utilisateurs. Le système de reconnaissance faciale permet un passage de 33 personnes par minute, tandis que les autres services traditionnels ne peuvent en laisser passer que 20.

La technologie de reconnaissance faciale a été progressivement introduite auprès du public chinois après les Jeux olympiques de Beijing 2008. Depuis 2015, elle est largement utilisée dans les domaines des affaires gouvernementales, de la finance et de la consommation au détail, et plusieurs géants de l'internet en Chine encouragent également l'application commerciale de la reconnaissance faciale.

La technologie brille particulièrement dans le domaine de la sécurité. Depuis l'année dernière, des dizaines de fugitifs ont été arrêtés par la police grâce à la reconnaissance faciale lors de concerts de stars chinoises de la pop à Nanchang, Jiaxing et Ganzhou.

Les départements de la sécurité publique de à Jinan, Chongqing et Wenzhou ont également appliqué la nouvelle technologie pour lutter contre les activités illégales. À l'heure actuelle, 120 appareils de reconnaissance faciale ont été installés à Jinan pour capturer les images de piétons ou de conducteurs aux feux rouges.

Selon Wei Jinghuo, un responsable du détachement de la police de la circulation de la ville, depuis l'adoption de ce système perfectionné, la plupart des gens accordent une plus grande attention à l'ordre de la circulation et le nombre de délinquants filmés a été réduit de manière spectaculaire.

En 2017, le concept « Payez avec votre visage » a été désigné par le MIT Technology Review comme l'une des 10 technologies de pointe les plus avancées au monde. D'autres technologies populaires dans le domaine de l'intelligence artificielle, notamment l'apprentissage par renforcement et les camions autonomes, ont également été incluses.

Les données de l'Institut de recherche industrielle Qianzhan de Shenzhen prédisent que le marché de la reconnaissance faciale en Chine devrait conserver un taux de croissance de plus de 20% au cours des cinq prochaines années et atteindre 10 milliards de yuans (1,45 milliard de dollars) d'ici 2024.

Mais si les gens apprécient la commodité apportée par la reconnaissance faciale, ils sont également préoccupés par la sécurité de l'information.

Selon l'opérateur du métro local, dans les stations de métro de Jinan, les caméras de reconnaissance faciale obtiennent non seulement des données de visage tridimensionnelles complètes, mais également des photos, des vidéos et des masques reproduisant des visages, avec un taux de reconnaissance supérieur à 99,9%.

Wu Shenkuo, expert en droit de l'Université normale de Beijing, estime pour sa part que, tout en renforçant l'autodiscipline de l'industrie et en contrôlant strictement la qualification des praticiens, les activités législatives devraient être menées en combinaison avec les caractéristiques techniques et les caractéristiques d'application industrielle de la reconnaissance faciale pour protéger l'intimité des individus.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)