Les entreprises étrangères amies ne seront pas visées par la liste noire chinoise

Publié le 2019-06-12 à 11:07  |  French.china.org.cn

Li Min/China Daily

Le gouvernement chinois est en train de préparer une Liste des entités non fiables pour parer aux mesures unilatérales et protectionnistes des Etats-Unis, mais aussi préserver la sécurité économique de la Chine, qui fait partie intégrante de sa sécurité nationale. La liste noire de la Chine sera cependant largement différente de la Liste des entités arbitraire émise par le Bureau de l'Industrie et de la sécurité du Département américain au commerce.

Dans une large mesure, la Liste des entités non fiables reflète la posture de la Chine à l'encontre du protectionnisme des Etats-Unis: la Chine ne compromettra jamais ses intérêts fondamentaux, mais prendra plutôt des contre-mesures appropriées pour les protéger.

La Liste des entités non fiables peut également être considérée comme une mise en garde envers les entreprises chinoises d'éviter les risques et de s'abstenir de coopérer avec les entreprises prohibées, afin de préserver leur propre sécurité.

Par ailleurs, la Chine est déterminée à prendre des mesures de représailles vis-à-vis des entreprises, qui ont adopté la même posture que l'administration américaine en dépit de toute éthique commerciale et qui soutiennent la stratégie américaine d'endiguement de la Chine.

Toutefois, il faut noter que l'équipementier chinois des télécommunications Huawei, ainsi que les 68 entreprises qui lui sont liées et figurent sur la Liste américaine des entités, ont un réseau relativement large de partenaires et que tous ces partenaires et toutes ces organisations internationales ne se sont pas pliés à ce qu'ont dicté les Etats-Unis. La Chine devrait forger des liens fermes et étroits avec ceux qui ont fait un choix clair respectant l'équité et la justice.

Sur le long terme, la Chine doit se concentrer sur l'établissement d'un réseau solide et plus important d'amis. Tout en établissant un tel réseau, elle doit utiliser la Liste des entités non fiables avec précaution, de façon à minimiser l'ampleur des représailles possibles.

Elle doit également agir avec retenue, de façon à remporter davantage de soutien de la part de la communauté internationale envers les mesures qu'elle prend à l'encontre des actes unilatéraux et protectionnistes de certaines économies.

Plus encore, les Etats-Unis prévoient de ségréguer et d'isoler la Chine avec sa liste des entités, et la Chine doit faire tout son possible pour éviter de tomber dans le piège américain.

Dans le scénario le plus idéal, la Liste des entités non fiables ne serait pas utilisée, mais constituerait une épée de Damoclès pour les entités enfreignant les règles du commerce mondial ou nuisant aux intérêts fondamentaux de la Chine. Cela aiderait la Chine à remporter la guerre sans « tirer le moindre coup de feu ».

Les Etats-Unis n'ont fourni aucune preuve pour mettre Huawei, le leader mondial de la technologie 5G, sur sa Liste des entités. Celle-ci est d'ailleurs de plus en plus obscure et généralisée, constituant une présomption de culpabilité. Ils ne lui ont pas non plus accordé une seule opportunité de se défendre. Cela signifie que les Etats-Unis sont déterminés à cibler cette entreprise spécifique envers et contre tout.

Adopter une attitude de laissez-faire face aux mesures des Etats-Unis, qui consistent à sanctionner et à couper les approvisionnements de Huawei, aura le pire impact possible sur la chaîne d'approvisionnement mondiale.

La Liste des entités non fiables de la Chine est conçue pour répondre à ces attaques et son objectif est de préserver la stabilité des chaînes d'approvisionnement et industrielle en neutralisant les agissements des Etats-Unis, qui nuisent non seulement au commerce de la Chine, mais également à l'environnement mondial des affaires.

La Liste des entités non fiables est donc fondamentalement différente de la Liste des entités des Etats-Unis, qui se concentre à restreindre les exportations des technologies et des produits fondamentaux en abusant d'un pouvoir monopolistique sur le marché.

Alors que la politique chinoise de la Maison-Blanche subit des changements fondamentaux et que les Etats-Unis prennent des mesures désespérées pour endiguer la Chine, la coopération concurrentielle entre les deux parties au cours des dernières décennies s'est rapidement transformée en confrontation.

En réalité, les Etats-Unis ont accéléré l'édification d'un système stratégique pour endiguer le développement de la Chine. Pire encore, les Républicains, mais aussi les Démocrates, le Congrès américain et même certaines entreprises et certains laboratoires d'idées, ont adopté une attitude plus agressive envers la Chine.

Face à une telle situation, la Chine doit poursuivre l'ouverture de son économie vers le monde extérieur, afin de remporter davantage de soutien international contre la Liste des entités américaines et de façon à ce que les intérêts économiques non seulement de la Chine mais aussi du reste du monde puissent être protégés.

L'auteur est le directeur adjoint et un chercheur de l'Institut d'études européennes et américaines affilié au Centre de Chine pour les échanges économiques internationaux.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)