L'initiative de « La Ceinture et la Route » permet à la Chine, à la France et à la Grande-Bretagne d'être « triples gagnants »

Publié le 2019-04-26 à 14:20  |  China.org.cn

Zheng Dongshan, directeur général de CGNPC-UK, a déclaré dans une interview exclusive accordée à l'agence de presse Xinhua que l'initiative de « La Ceinture et la Route », qui favorise la coopération avec les marchés tiers, a permis à la Chine, à la France et à la Grande-Bretagne d'être « triples gagnants ».

Selon Zheng Dongshan, pour développer conjointement le marché britannique de l'énergie nucléaire, la société chinoise CGNPC et la société française EDF ont établi quatre coentreprises au Royaume-Uni depuis 2015, favorisant l'avancement de plusieurs projets. Les deux parties ont ainsi conjointement construit le projet Hinkley Point C, le projet Sizewell C et le projet Bradwell B, et travaillent actuellement sans relâche pour promouvoir la technologie nucléaire « Hualong n°1 » dans le cadre de la Révision Générale de la Conception au Royaume-Uni.

Zheng Dongshan a précisé que les projets nucléaires de CGNPC au Royaume-Uni progressaient actuellement sans à-coups et qu'ils constituent également un modèle de coopération entre la Chine, la France et la Grande-Bretagne. « Il y a un marché et un mécanisme de garantie des investissements au Royaume-Uni, qui manque cependant de technologies et de fonds. La France a la technologie et les équipements. La Chine a la technologie et le capital, ainsi que des capacités opérationnelles et de construction », a souligné Zheng Dongshan. « Dans tous les cas, la Chine, la France et la Grande-Bretagne sont tous gagnants ».

Les projets nucléaires ont besoin de gros investissements et présentent de forts risques. Selon Zheng Dongshan, il est difficile pour une entreprise de se battre seule sur les marchés étrangers, en particulier dans les pays développés. La coopération entre les entreprises chinoises et françaises a ainsi permis de constituer des avantages complémentaires. Au cours des 30 dernières années, CGNPC et EDF ont étroitement collaboré dans des projets tels que Daya Bay et Taishan, dans la province du Guangdong (sud de la Chine). Aujourd'hui, ils exportent l’expérience qu’ils ont acquise vers des projets au Royaume-Uni.

Zheng Dongshan a déclaré : « Prenez par exemple le projet Hinkley Point C, plus de 60 des 90 personnes affectées à ce projet travaillent sur la conception, cela montre combien l'expérience de construction de nos 30 dernières années, en particulier à Taishan, a été hautement reconnue par le gouvernement britannique et EDF ». L'équipe de projet actuelle de CGNPC au Royaume-Uni compte plus de 170 personnes.

La « sortie » des entreprises du secteur nucléaire est le seul moyen de construire une centrale nucléaire : le secteur chinois de l'énergie nucléaire est désormais passé du statut d'importateur à celui d'exportateur. Zheng Dongshan a déclaré : « Aujourd'hui, nous exportons non seulement de la technologie et des capitaux, ce qui stimule le développement des capacités industrielles de l'industrie de fabrication d'équipements. Mais, plus important encore, nous exportons également notre expérience et nos capacités ».

Dans sa coopération avec EDF, le rôle joué par CGNPC est devenu de plus en plus important, et la coopération tacite et la confiance mutuelle se sont continuellement améliorées. « Dans de plus en plus de problèmes majeurs du projet, EDF nous a invités à intervenir tôt », a souligné Zheng Dongshan.

Dans son ambition de bâtir une entreprise de classe mondiale dotée d'une compétitivité mondiale, CGNPC s'efforce d'améliorer sa compétitivité sur les marchés étrangers, en particulier sur les marchés développés comme le Royaume-Uni. L'un des principaux objectifs de CGNPC-UK est d'établir une image de confiance au Royaume-Uni.

« Pour être de classe mondiale, les entreprises du secteur de l'énergie nucléaire doivent non seulement être de première classe dans le fonctionnement des unités nationales, mais les technologies de l'énergie nucléaire doivent aussi être capables de "sortir" et d'atteindre un excellent niveau sur les marchés étrangers », a dit Zheng Dongshan. « Les projets à l'étranger doivent également être construits de manière sûre, économique et mature ».

(Rédactrice : Claire SHENG)