Les avantages de « La Ceinture et la Route » se font aussi ressentir dans le secteur du tourisme

Publié le 2019-01-11 à 15:31  |  China.org.cn

Le nombre de voyages va augmenter à mesure que l'amitié grandit entre les peuples, selon un expert de l'industrie.

Les échanges touristiques se sont intensifiés grâce au renforcement de la coopération entre la Chine et les pays participant à l’initiative de « La Ceinture et la Route », selon le dernier livre vert sur le tourisme publié vendredi.

La Chine est devenue ces dernières années un moteur majeur du tourisme dans les pays membres de « La Ceinture et la Route », indique le livre vert titré « Développement du tourisme en Chine : analyse et prévisions (2018-2019) », publié par le Centre de recherche sur le tourisme de l'Académie chinoise des sciences sociales.

Le nombre de voyages effectués par les touristes chinois dans ces pays est passé de 15,5 millions en 2013 à plus de 27 millions en 2017, soit une hausse de 77% en cinq ans, selon le document.

Les touristes de la partie continentale chinoise ont contribué à environ 31% des recettes du tourisme international dans ces pays en 2017, ajoute le livre vert.

Parallèlement, la Chine a enregistré 10,6 millions de voyages en Chine de touristes en provenance des pays impliqués dans « La Ceinture et la Route » en 2017, contre 9 millions en 2013.

Sur les recettes touristiques totales perçues par la Chine en 2017 – soit 123,4 milliards de dollars - ces pays ont contribué pour 16,9% de cette somme.

Le livre vert attribue en partie l'augmentation des échanges touristiques à l'assouplissement de la politique des visas pour les touristes chinois. Treize pays, dont Brunei et l'Azerbaïdjan, ont adopté des politiques de visa à l'arrivée ou des exemptions de visa pour les touristes chinois.

Cette augmentation est également en partie due à la coopération culturelle et touristique bilatérale établie entre la Chine et ces pays au cours des cinq dernières années, selon le rapport.

Un porte-parole de Ctrip, entreprise en ligne de services de voyages qui a traité plus de 10 millions de voyages des touristes chinois dans ces pays en 2016, a indiqué à China Daily que la Thaïlande, Singapour et la Malaisie étaient les trois principales destinations parmi les pays impliqués dans « La Ceinture et la Route ».

Song Rui, directrice du centre ayant publié le livre vert, a avancé que pour maintenir cet élan positif et renforcer le tourisme entre la Chine et ces pays, des mécanismes de coopération et d'échange bilatéraux tels que les activités « Année du tourisme » devaient être renforcés.

« Les deux parties devraient également faciliter les politiques des visas, rationaliser les procédures d'entrée, ouvrir davantage de vols directs et fournir des services plus professionnels ainsi que davantage axés sur les personnes pour les visites touristiques et les achats, et ce afin d'attirer un plus grand nombre de touristes », a-t-elle déclaré, ajoutant que les infrastructures de transport, les sites pittoresques, les visites autonomes et les installations numériques devaient également être améliorés.

Selon le ministère de la Culture et du Tourisme, les touristes chinois devraient effectuer 150 millions de voyages dans les pays participant à « La Ceinture et la Route » au cours de la période du 13e Plan quinquennal (2016-2020), dépensant près de 200 milliards de dollars.

La Chine devrait également attirer au moins 85 millions de voyageurs en provenance de ces pays durant cette période, lui rapportant des recettes de 110 milliards de dollars.

L’amitié entre les peuples est la clé des relations entre les Etats, et des visites réciproques sont essentielles pour renforcer les liens entre les peuples, a affirmé Mme Song, ajoutant que le tourisme bilatéral en plein essor faciliterait les échanges culturels et la coopération dans une plus grande variété de secteurs.

(Rédactrice: Claire SHENG)