Table ronde des célébrités littéraires sur les ouvrages d’Alaï

Publié le 2018-12-06 à 14:59  |  China Tibet Online

Le 17 octobre dernier, un séminaire consacré aux ouvrages de l’auteur Alaï, notamment ses livres décrivant la vie dans les zones rurales, ses recueils d’anecdotes et ses épopées, a eu lieu dans les locaux de l’Université Normale de Pékin. Le séminaire a réuni une trentaine d’auteurs et critiques chinois célèbres comme Tie Ning, Mo Yan, Jidi Majia, Maijia, Meng Fanhua, He Shaojun ou encore Shi Zhanjun, ainsi que 14 sinologues étrangers tels que Anna Gustafsson Chen (Suédoise), Charles A. Laughlin (Américain), Marc Hermann (Allemand) ou encore Robin McNeal (Américain), afin de débattre autour des ouvrages d’Alaï et d’étudier le fantastique, l’histoire et les relations entre homme et nature que ses livres recouvrent.

Depuis la parution de son premier ouvrage en 1982, Alaï a beaucoup apporté dans différents genres littéraires tels que la poésie, la prose, le théâtre, des créations non-fictive très prisée ces derniers temps. Qui dit Alaï, dit polyvalence en littérature. 

D’après Mo Yan, lauréat du prix Nobel de littérature, ce séminaire prend son sens car il constitue un résumé, après tant d’années d'engouement de la part de ses lecteurs, de recherches et de traductions effectuées par des experts. Il souhaite, à partir de ce séminaire, que le public puisse lire les ouvrages d’Alaï en pleine conscience, que les critiques puissent interpréter l’auteur de manière plus profonde et que les traducteurs puissent rendre l’intention de l’écrivain claire et nette.

( Rédacteur : Samuel )