Des Thangkas de Baigar à Pékin

Publié le 2018-10-11 à 09:00  |  China Tibet Online

Baptisés « peintures amovibles », les Thangkas incarnent l’esprit religieux et expriment la beauté artistique et philosophique du bouddhisme tibétain.

Réputé pour sa richesse historico-culturelle,  le Monastère de Labrang est connue comme étant la « bibliothèque des connaissances religieuses du Tibet » et sert de plateforme afin de promouvoir l’art des Thangkas de Baigar. Le monastère se donne pour mission d’exhumer, d’archiver, de protéger et de propager la culture traditionnelle tibétaine que représentent ces peintures typiques du Tibet. Les Thangkas se distinguent par la finesse du pinceau, la clarté des tracés et la vivacité des personnages.

Le Centre d'exposition du patrimoine culturel et de l'innovation de Baigar se situe dans le comté de Xiahe, préfecture autonome tibétaine du Gannan, province du Gansu. Ses efforts sont concentrés sur le développement de la tibétologie, de la promotion de la culture Labrang comme valeur fondamentale. Le Centre est entièrement engagé dans la réalisation de six grands projets,  ainsi qu'un projet de développement et d'innovation de l'industrie culturelle tibétaine. Actuellement, sa collection de Thangkas fait partie du "patrimoine culturel immatériel national", tandis que le Centre est officiellement reconnu comme "Centre de protection du patrimoine des Thangkas tibétains de Gannan" et "Centre de production culturelle de la province du Gansu".

(Rédactrice: Zhou Qingqing)