Un artiste de thangkas a été invité à participer à la Biennale d’architecture de Venise

Publié le 2018-07-11 à 14:54  |  China Tibet Online

Le journaliste a appris de l’Association d’art et de littérature folkloriques du Fujian, le 8 juillet, que le membre de comité des jeunes de l’Association et l’artiste de thangkas Sangye Tsering a été invité à participer à l’Exposition parallèle de la Biennale d’architecture de Venise dans le cadre de l’exposition thématique « Relations chinoises ».

L’une des composantes importantes de la Biennale de Venise, coparrainée par le Centre culturel européen et la Fondation des affaires mondiales des arts de la Fondation GAA, est appelée « Relations chinoises ». La raison pour laquelle « Relations chinoises » est le thème de l’exposition parallèle sur les arts traditionnels chinois de la Biennale de Venise, dans une large mesure, est que l’art chinois, de l’Antiquité à nos jours, met en scène les relations entre l’homme et la nature, les relations entre l’homme et le ciel et les relations entre l’homme et la terre.

L’artiste de thangkas Sangye Tsering en création.

L’exposition thématique sur la Chine de la Biennale de Venise se tiendra du 10 juillet au 2 août, et vise à exprimer le monde spirituel des Chinois et de l’Orient et de transmettre la « pensée philosophique de la croissance de l’univers dans la relation de la Chine » ; elle véhicule le fondement humain à l’origine de l’art. À cette fin, l’organisateur de l’exposition a choisi Sangye Tsering comme participant, car ses thangkas simples et douces incarnent le thème de l’exposition avec ses œuvres pleines de vie.

Le travail de l’artiste de thangkas Sangye Tsering.

Né en 1988, Sangye Tsering, dès son enfance a étudié le dessin des thangkas auprès du professeur Xiawu Cailang. Xiawu Cailang est l’un des maîtres de l’art des thangkas contemporains les plus accomplis de la région de Rebkong (en 1988, il a reçu le titre de « maître de l’artisanat chinois »).

La thangka est une forme de peinture faite sur un médium de satin coloré et roulée. Avec des pigments spéciaux (principalement des pigments minéraux), de l’or et de l’argent, etc., les peintures sont gravées en différents couches sur un tissu. La thangka est originaire de Chine, et c’est un art unique à la région tibétaine chinoise. Cette forme d’art est étroitement liée à la vie et à la philosophie.

Source: China News
(Rédactrice: Caroline)