La Chine réfute les accusations d'Antony Blinken concernant le traçage de l'origine du COVID-19

Publié le 2021-03-30 à 11:00  |  China.org.cn

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a réfuté lundi les accusations du secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, concernant le rapport de l'OMS sur le traçage de l'origine du COVID-19, et a déclaré que la Chine n'accepterait jamais des accusations sans fondement et des calomnies injustifiées sur les questions relatives à la pandémie.

Le porte-parole Zhao Lijian a fait ces remarques lors d'un point de presse quotidien, alors qu'il était invité à commenter la récente interview de M. Blinken, dans laquelle il a exprimé son "inquiétude" au sujet du rapport final à venir de l'OMS sur le traçage de l'origine du COVID-19 en Chine, et a prétendu que la Chine aidait à rédiger le rapport.

Selon lui, l'équipe conjointe d'experts de l'OMS et de la Chine s'est rendue dans neuf lieux, y compris l'Institut de virologie de Wuhan, et a eu des discussions avec le personnel médical, des chercheurs scientifiques, des patients guéris, des proches de professionnels de santé décédés du COVID-19 et des gens ordinaires. Toutes les dispositions ont été prises à la demande des experts de l'OMS.

La partie chinoise a également fourni des données originales nécessitant une attention particulière, point par point. Les experts de l'OMS ont commenté positivement ces recherches conjointes, affirmant que l'ouverture de la Chine allait au-delà de leurs attentes, a noté M. Zhao.

La rédaction du rapport a été effectuée par les experts des deux parties et sera conclue par des recherches scientifiques répétées, a annoncé le porte-parole.

"Je ne peux m'empêcher de demander, sur les questions concernant la pandémie et le traçage de l'origine : quand les Etats-Unis deviendront-ils aussi ouverts et transparents que la Chine ? Quand les Etats-Unis inviteront-ils les experts de l'OMS dans le pays pour rechercher l'origine ? Quand Fort Detrick sera-t-il ouvert aux experts internationaux pour mener des enquêtes et des recherches ? Les Etats-Unis ont-ils l'intention de faire pression sur les experts de l'OMS en criant continuellement au monde extérieur ?" s'est interrogé M. Zhao.

"Les Etats-Unis doivent demander aux experts de l'OMS quelle partie du rapport a été écrite avec l'aide du gouvernement chinois. Est-ce que la commodité offerte par le gouvernement chinois pendant l'enquête équivaut à des manipulations en coulisse ?" a-t-il ajouté.

(Rédactrice : Estelle ZHAO)