La Chine cherche plus d'unité mondiale dans la lutte contre le COVID-19 et la pauvreté

Publié le 2020-09-18 à 15:22  |  People's Daily


Un membre de l'équipe d'experts médicaux chinois propose des suggestions sur la prévention de l'épidémie de COVID-19 dans un hôpital de Conakry, en Guinée, le 29 août 2020. (Photo / Xinhua)

La Chine est prête à intensifier sa coopération avec d'autres pays pour contrôler la pandémie du COVID-19, a déclaré un haut responsable du Parti communiste chinois. Cela fait partie d'un effort plus large visant à réduire la pauvreté dans le monde et à lutter contre d'autres défis auxquels sont confrontés les pays en développement, a indiqué Huang Kunming, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et directeur du département de publicité du comité.

Il a fait ces remarques lors de la cérémonie d'ouverture du Forum sur les objectifs de développement durable à l'horizon 2030 et l'expérience de lutte contre la pauvreté en Chine, un événement en ligne de trois jours organisé par le groupe de réflexion China Global Television Network qui a commencé à être diffusé le 16 septembre par le radiodiffuseur d'État.

L'événement, dont les 140 participants comprennent des politiciens de 39 pays et régions ainsi que des responsables d'organisations internationales et de groupes de réflexion, a eu lieu alors que le monde célèbre le 75e anniversaire des Nations Unies cette année et multiplie les efforts pour atteindre les objectifs de développement durable 2030 de l'ONU, qui comprennent un objectif visant à éliminer l'extrême pauvreté dans le monde en une décennie.

Tout en s'adressant au forum via un lien vidéo, Huang a souligné que le partage de l'expérience de lutte contre la pauvreté de la Chine à ce stade était d'une grande importance.

Selon M. Huang, la Chine mettra fin à la pauvreté intérieure d'ici la fin de cette année, ce qui fera d'elle un chef de file pour atteindre l'objectif de 2030 en matière de lutte contre la pauvreté, ajoutant que l'expérience de la Chine montre que la survie et le développement étaient les droits humains les plus importants. La lutte contre la pauvreté est une tâche noble et pratique qui doit être réalisée en fonction de la situation de chaque nation et implique l'implication de l'ensemble de la société et la coopération du monde entier.

M. Huang a également déclaré que la Chine souhaitait travailler avec d'autres pays pour améliorer le système de santé publique mondial et contenir le virus qui a posé de nouveaux défis aux efforts mondiaux de lutte contre la pauvreté.

Les données du Bureau du Groupe directeur du Conseil des Affaires d'Etat-le gouvernement chinois- pour la lutte contre la pauvreté et le développement montrent que la population appauvrie en Chine a chuté au cours des huit dernières années, passant de 98,9 millions à la fin de 2012 à 5,5 millions à la fin de l'année dernière.

« C'est probablement l'une des histoires les plus réussies des temps modernes », a commenté Leslie Maasdorp, vice-président et directeur financier de la Nouvelle Banque du Développement, une banque multilatérale créée par les pays BRICS -le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud .

Selon M. Maasdorp, la croissance économique rapide qui s'est produite après que la Chine a adopté les réformes et une économie de marché il y a 42 ans a soutenu l'extraordinaire accomplissement de la nation en sortant tant de personnes de la pauvreté rurale, notant aussi que même si la croissance économique s'est ralentie à la suite de la pandémie, les objectifs de lutte contre la pauvreté sont toujours « intégrés dans les plans du gouvernement chinois ».

(Rédactrice : Claire SHENG)