Le Tibet témoignera d'un grand développement lors de la mise en oeuvre du 14e plan quinquennal de la Chine

Publié le 2020-09-15 à 17:00  |  China Tibet Online

Le septième symposium du Comité central sur le travail du Tibet s'est tenu à Beijing du 28 au 29 août. Le président chinois, Xi Jinping, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale (CMC), a assisté au symposium et prononcé un discours important.

Lors du symposium, on a décidé sur le plan général pour la nouvelle ère de gouvernance du Tibet, qui fait partie intégrante de la stratégie de gouvernance de la Chine dans la nouvelle ère. Le plan général prend en soigneuse considération l'héritage, le développement et l'innovation de la stratégie pour la gouvernance du Tibet depuis la libération pacifique du Tibet il y a 70 ans. Le plan est une nouvelle feuille de route et un guide d'action pour promouvoir la modernisation des perspectives politiques, économiques, sociales et écologiques du Tibet dans la nouvelle ère.

Le Comité central du Parti, avec le camarade Xi Jinping au coeur, envisage de belles perspectives pour la région autonome du Tibet dans la nouvelle ère. Au cours du 14ème plan quinquennal, le Tibet va bénéficier de grandes opportunités pour un développement global.

Grâce à la ferme direction du Comité central du Parti, avec le camarade Xi Jinping au coeur, et au soutien de toute la nation, l'administration et la population de tous les groupes ethniques du Tibet ont été unies dans une même cause, et le Tibet a atteint un développement soutenu, stable et rapide. Les diverses actions ont permis de réaliser des progrès globaux et des réalisations historiques depuis le dix-huitième Congrès national du PCC en 2012. En décembre 2019, les 74 comtés (districts) du Tibet frappés par la pauvreté ont tous été ramenés au-dessus du seuil de pauvreté, ce qui constitue une réalisation remarquable en matière de lutte contre la pauvreté. Les moyens de subsistance de la population ont encore été améliorés et les progrès en matière de droits de l'homme ont été évidents pour tous.

La région autonome du Tibet est une région frontalière de la Chine. Elle constitue une importante réserve nationale de produits agricoles caractéristiques et une destination touristique mondiale de premier plan. Depuis longtemps, les projets visant à améliorer les conditions de vie des populations et à leur assurer le bonheur ont connu des avancées parallèles. Le développement de l'économie du Tibet et l'amélioration des moyens de subsistance de la population sont devenus les indicateurs clés du développement rapide d'une société aisée au Tibet.

Actuellement, la deuxième voie ferrée vers le Tibet, la Sichuan Tibet railway, est en construction. La longueur totale de la ligne Sichuan-Tibet est de 1742,39 km, partant de Chengdu à l'est et passant par Ya'an, Kangding, Chamdo et Nyingchi jusqu'à Lhassa à l'ouest, avec un investissement total de plus de 300 milliards de yuans. Une fois terminé et ouvert au trafic, le temps de transit ferroviaire de Chengdu à Lhassa sera réduit de 36 heures à environ 12 heures.

Selon le département des transports de la région autonome du Tibet, en mois d'août de cette année, tous les comtés et villes du Tibet sont désormais accessibles par des routes goudronnées, 86,4% des cantons (bourgs) et 61,4% des villages sont accessibles par des routes en béton. Au cours des cinq dernières années, 38200 kilomètres de routes rurales ont été reconstruits au Tibet, et le kilométrage des routes rurales ouvertes à la circulation a atteint 86000 kilomètres. Au cours des cinq dernières années, un total de 1 comté, 102 cantons (bourgs)  et 536 villages sont devenus accessibles aux bus au Tibet. À l'heure actuelle, 74 comtés (districts), 476 cantons (bourgs) et 2050 villages ont été reliés à des bus au Tibet. Le réseau de transport rural de passagers a été optimisé d'année en année.

De grands changements ont eu lieu au Tibet depuis le premier Symposium central sur le travail du Tibet organisé en 1980. En avançant rapidement jusqu'en 2020, le septième symposium, le Tibet est entré dans une nouvelle ère de développement centrée sur la recherche d'une vie meilleure, d'une stabilité à long terme, d'une haute qualité sociale de tous les groupes ethniques du Tibet.

(Rédactrice : Claire SHENG)