La Chine réfute les propos d'Emmanuel Macron sur le traitement « inacceptable » des Ouïghours par le gouvernement chinois

Publié le 2020-09-10 à 14:59  |  People's Daily

 

Selon le site Internet du ministère des Affaires étrangères, des journalistes de l'AFP ont posé des questions lors d'une conférence de presse régulière du ministère des Affaires étrangères le 8 septembre. Selon certaines informations, le président français Macron a déclaré dans une lettre adressée à un parlementaires que le traitement par la Chine de la minorité ouïghoure habitant dans la région autonome du Xinjiang est « inacceptable » et que la France s'y oppose fermement.

En réponse, Zhao Lijian, le porte-parole du ministère, a déclaré que le Xinjiang met pleinement en œuvre la politique ethnique nationale conformément à la loi et insiste sur le fait que tous les groupes ethniques sont égaux. Il n'y a jamais eu de soi-disant « camps de rééducation » au Xinjiang. La région autonome ouïghoure du Xinjiang a pris une série de mesures antiterroristes et anti-extrémisme, notamment la création de centre d'enseignement et de formation professionnelle, qui ont obtenu des résultats positifs et apporté des contributions importantes à la lutte contre le terrorisme et aux pratiques extrêmes dans le monde. Depuis la fin de 2018, près de 1 000 personnes de plus de 90 pays, dont la France, se sont rendues au Xinjiang, où elles ont pu témoigner de la grande situation d'unité ethnique, de stabilité sociale et de prospérité et de développement au Xinjiang.

Par ailleurs, Zhao Lijian a souligné que les questions liées au Xinjiang ne concernent pas les droits de l'homme, la religion et les questions ethniques, mais que ce sont des questions de lutte contre la violence, le terrorisme et la sécession. Il a en conséquence demandé aux parties concernées de respecter les faits et traiter la question du Xinjiang de manière objective et équitable.

(Rédactrice : Estelle ZHAO)