Le développement d'un vaccin sera crucial pour vaincre l'épidémie (Zhong Nanshan)

Publié le 2020-03-19 à 14:06  |  China.org.cn

La pandémie de COVID-19 ne peut pas être contrôlée par la stratégie d'immunité collective, et les vaccins seront la clé pour vaincre ce virus, a déclaré Zhong Nanshan, un éminent expert chinois en maladies respiratoires.

Il n'y a aucune preuve qu'une personne soit immunisée pour toujours contre les maladies liées aux coronavirus après avoir été infectée une fois, a-t-il indiqué mercredi lors d'une conférence de presse à Guangzhou.

La Chine a fait de rapides progrès dans le développement de vaccins et une coopération internationale est nécessaire à cet égard, a souligné M. Zhong, qui est également l'un des principaux spécialistes de la lutte contre l'épidémie en Chine.

Quel que soit le pays qui produit le vaccin en premier, il ne pourra certainement pas en fournir suffisamment au monde entier, a noté l'expert, ajoutant que le vaccin devra aisni provenir de plusieurs sources.

Répondant à une question sur l'origine du nouveau coronavirus, M. Zhong a avancé que bien que Wuhan ait signalé en premier l'épidémie, il n'y a aucune preuve que la ville soit la source du coronavirus responsable du COVID-19.

Il y en a encore beaucoup à apprendre sur le COVID-19, et la coopération internationale est importante dans des domaines tels que le développement de médicaments, a-t-il déclaré.

Son équipe prévoit de publier un rapport la semaine prochaine sur les traitements médicamenteux cliniques pour les patients atteints par le COVID-19.

M. Zhong a souligné l'importance des tests d'acides nucléiques pour les personnes revenant de pays étrangers, car les cas importés représentent désormais la majorité des nouveaux cas en Chine.

Le virus reste très contagieux et certaines personnes infectées ne montraient aucun symptôme lors de leur arrivée en Chine.

Parallèlement, les Chinois à l'étranger sont instamment priés de ne pas retourner dans la province du Guangdong pour la fête de Qingming (Journée de nettoyage des tombes), alors que les autorités sanitaires provinciales renforcent encore la réponse au nouveau coronavirus, a indiqué mercredi la commission provinciale de la santé lors d'une conférence de presse.

La fête de Qingming, qui commence le 4 avril, est généralement une période de pic de voyages pour des millions de Chinois de l'étranger rentrant au Guangdong, a noté Ji Leqin, un responsable de la commission provinciale de la santé.

« En ce moment où le nombre de cas confirmés de COVID-19 importés continue d'augmenter, les gens sont instamment priés de ne pas rentrer en Chine », a déclaré M. Ji.

Mercredi après-midi, le Guangdong avait confirmé 20 cas importés d'infection au COVID-19, selon la commission de la santé.

M. Ji a indiqué que les personnes revenant de pays durement touchés par le coronavirus devront subir une période d'observation médicale de 14 jours.

« Rendre hommage à ses ancêtres sur les plateformes en ligne est encouragé », a ajouté M. Ji.

Selon Fang Qiaping, directeur adjoint du Département des affaires civiles de la province du Guangdong, la province n'organisera aucune activité de groupe pour payer respect aux ancêtres pendant la fête de cette année.

« Nous lancerons plutôt des activités en ligne », a fait savoir M. Fang, ajoutant que les cimetières seront fermés pendant la fête.

(Rédactrice : Claire SHENG)