Martin Jacques : Hong Kong ne pourra se développer qu'en faisant partie du développement de la Chine

Publié le 2019-08-21 à 16:15  |  People's Daily

Martin Jacques, chercheur chevronné de l’Université de Cambridge (He Zhuoyan/ Quotidien du Peuple en ligne)

La violence et les actes de destruction il y a plus de 2 mois à Hong Kong nuisent gravement à la vie des habitants et ont perturbé l'ordre social. Ce coup dur à l'image de Hong Kong à l'international défie l'état de droit et la limite morale de Hong Kong. Lors de l'interview avec Martin Jacques, chercheur chevronné de l'Université de Cambridge et spécialiste sur la Chine, il a appelé Hong Kong à rétablir la stabilité et l'ordre et maintient que seul le respect du modèle « un pays, deux systèmes » peut garantir l'avenir de Hong Kong.»

Selon Jacques, beaucoup de problèmes de Hong Kong aujourd'hui sont causés par l'époque coloniale et seules les réformes pourront les résoudre. « Le gouvernement chinois a pris beaucoup d'initiatives favorables au développement de Hong Kong, comme la région de la Grande Baie de Guangdong-Hong Kong-Macao. Hong Kong se développera seulement en faisant partie du développement de la Chine », a dit Martin Jacques.

 « Hong Kong doit maintenir de bonnes relations avec la Chine continental et participer activement au développement de la région de la Grande Baie de Guangdong-Hong Kong-Macao, sinon son influence diminuera et son statut s'affaiblira par rapport à la région du sud de la Chine. Et Hong Kong ne bénéficie guère de cette situation », a dit Martin Jacques.

« L'un des problèmes de Hong Kong quand j'y vivais, c'est l'ignorance totale envers la Chine continentale, et le respect aveugle de l'Occident », a dit Martin Jacques.

« Beaucoup de jeunes de Hong Kong ne veulent pas se tourner vers la Chine continentale qui se développe rapidement, mais préfèrent continuer à adorer l'Occident. Cette attitude n'est pas compatible avec celle en Asie de l'est. Hong Kong marche en sens inverse alors que la tendance générale consiste à intensifier la coopération avec la Chine », a dit Martin Jacques.

Pour Martin Jacques, ces jeunes de Hong Kong devront se rendre compte que leur avenir est étroitement lié avec leur patrie, et non pas avec l'Occident.

« Hong Kong est une partie inséparable de la Chine. Le modèle « un pays, deux systèmes » offre d'énormes opportunités à Hong Kong, alors que certains Hongkongais pensent que la voie poursuivie par la Chine continentale ne pourra pas faire prospérer Hong Kong. Ils se trompent complètement », a dit Martin Jacques.

Par ailleurs, il a critiqué le soutien du Royaume-Uni et d'autres pays occidentaux pour Hong Kong. « Les propos du gouvernement britannique sur Hong Kong sont extrêmement irresponsables car la violence lors des manifestations a été ignorée », a dit Martin Jacques.

« Si ce genre de manifestation avaient lieu au Royaume-Uni, la réaction serait totalement différente. L'attitude des pays occidentaux est une hypocrisie fondamentale et le gouvernement britannique est irresponsable car il soutenait à l'origine "un pays, deux systèmes" », a dit Martin Jacques.

« L'avenir de Hong Kong ne se trouvera pas au Royaume-Uni, qui est en déclin maintenant. Alors pourquoi beaucoup de jeunes de Hong Kong pensent-ils que leur avenir est étroitement lié avec l'Occident ? Ils doivent changer complètement cette idée fausse et ouvrir les yeux pour voir le développement rapide de la Chine », a souligné Martin Jacques.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)