Les accusations contre Huawei sont "politiques" et "alarmistes", indique le fondateur britannique d'Amstrad (INTERVIEW)

Publié le 2019-06-10 à 14:57  |  French.china.org.cn

Les accusations contre la société de télécommunications chinoise Huawei sont purement "politiques" et "alarmistes", et n'ont rien à voir avec la sécurité, a affirmé Alan Michael Sugar, un entrepreneur britannique de renom.

"Si jamais il y a un mot pour décrire cela, c'est politique. À mon avis, cela n'a absolument rien à voir avec la sécurité. Je pense que c'est de l'alarmisme", a déclaré Lord Sugar, qui est également membre de la Chambre des Lords, Chambre haute du Parlement britannique, dans une interview récemment accordée à Xinhua.

Le gouvernement américain a annoncé le mois dernier des restrictions à la vente et au transfert de technologies américaines à Huawei et fait pression sur ses alliés, y compris la Grande-Bretagne, pour qu'ils suppriment les équipements Huawei de leurs projets de 5G, invoquant des préoccupations de sécurité concernant le partage de renseignements.

"L'idée est qu'une société chinoise puisse puiser dans les secrets militaires. C'est totalement absurde", a déclaré Lord Sugar.

"Il y a beaucoup de concurrents aux États-Unis qui veulent adapter leurs équipements aux échanges. Vous pouvez donc comprendre ce qui se passe, ils sont très protectionnistes là-bas", a-t-il ajouté.

En 1968, Lord Sugar a fondé la société d'électronique grand public Amstrad, qu'il a vendue en juillet 2007. Il a aussi des intérêts commerciaux dans les médias numériques et l'investissement immobilier. Ayant également précédemment siégé au Business Council for Britain, il a été nommé "Enterprise Champion" du gouvernement en 2009.

En tant qu'ancien président de YouView, une plate-forme de télévision hybride en Grande-Bretagne, Lord Sugar a eu de nombreuses relations avec Huawei. Il a décrit la société chinoise comme "capable" et "fantastique".

"Je sais que Huawei est capable, car j'ai eu beaucoup de contacts avec eux ces cinq ou six dernières années, lorsque nous avons produit des décodeurs pour YouView. Et nous avons eu des problèmes pour fabriquer ces boîtiers. Et Huawei est arrivé. Et ils ont fait un travail fantastique. Et, à propos, tous les autres ont échoué", a-t-il dit. F

(Rédactrice : Lucie ZHOU)