La visite du président chinois Xi Jinping en Russie ouvre de nouvelles perspectives pour les relations sino-russes

Publié le 2019-06-05 à 14:44  |  Xinhua

Les relations entre la Chine et la Russie devraient être marquées par un autre "moment fort" alors que le président chinois Xi Jinping se rendra en Russie mercredi pour une nouvelle visite d'Etat et le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF).

Durant la visite, M. Xi et son homologue russe, Vladimir Poutine, devraient tracer un plan pour le développement futur des relations bilatérales et porter le partenariat stratégique global entre les deux pays à un nouveau stade.

UNE VISITE SIGNIFICATIVE POUR LES RELATIONS

La visite de trois jours suscite de grandes attentes alors que les relations sino-russes sont sur sur le point de prendre un nouveau départ, 70 ans après l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

MM. Xi et Poutine passeront en revue les réalisations et l'expérience du développement de la relation bilatérale au cours des sept dernières décennies, traceront la voie de son développement futur et renforceront le partenariat Chine-Russie, a déclaré le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Zhang Hanhui, lors d'un point de presse.

Selon M. Zhang, les deux dirigeants signeront ou assisteront à la signature d'importants documents de coopération et participeront à une réunion célébrant le 70e anniversaire de leurs relations diplomatiques.

Grâce aux orientations stratégiques des deux chefs d'Etat et aux efforts conjoints des deux parties, le partenariat sino-russe a été amélioré à plusieurs reprises.

La visite de M. Xi, a déclaré M. Zhang, "consolidera le fondement politique des relations sino-russes, réaffirmera leur soutien mutuel sur des questions liées à leurs préoccupations fondamentales et majeures respectives, et garantira que les liens ne seront pas affectés par un changement de la situation internationale".

La visite "aura une importance capitale dans le développement des relations bilatérales" et "favorisera sûrement un développement accru (...) dans la nouvelle conjoncture", a-t-il ajouté.

LA COOPERATION PORTE SES FRUITS

A mesure que les relations bilatérales se resserrent, la coopération pratique entre les deux grands pays voisins progresse également de manière rapide.

Les échanges bilatéraux ont atteint un niveau record de plus de 100 milliards de dollars en 2018 en hausse de 27,1% sur un an, soit le rythme de progression le plus élevé parmi les dix principaux partenaires commerciaux de la Chine.

La coopération s'est intensifiée dans les secteurs de l'énergie, du nucléaire et de l'aérospatiale. Le premier navire transportant du gaz naturel liquéfié en provenance de la péninsule russe de Yamal, dans l'Arctique, a traversé la mer en direction de la Chine l'été dernier et des millions de tonnes supplémentaires seront fournies chaque année. Un deuxième oléoduc Chine-Russie a été mis en service commercial en 2018 et le gazoduc de la route est devrait fournir du gaz à la Chine d'ici la fin de l'année.

Les deux pays ont également signé un ensemble d'accords visant à élargir la coopération nucléaire et leur développement conjoint d'un gros-porteur long-courrier progresse de manière stable.

De nouveaux domaines de coopération continuent à émerger, notamment l'économie numérique, les petites et moyennes entreprises, la haute technologie, le développement en Extrême-Orient et l'exploration de l'Arctique.

En outre, les échanges entre leurs peuples sont en plein essor. Leur amitié a été consolidée par le biais d'une grande variété de programmes aux niveaux national et local dans des domaines tels que la culture, les langues, le tourisme, les médias et la jeunesse.

L'amitié russo-chinoise sert absolument les intérêts à long terme des deux pays et de leurs peuples, a déclaré Dmitri Novikov, premier vice-président de la Commission des affaires étrangères de la Douma russe.

La coopération bilatérale, qui se situe "à son plus haut niveau historique", fournit "un modèle de coopération avancée" au monde d'aujourd'hui, a-t-il poursuivi.

Le partenariat stratégique profite non seulement aux deux pays mais joue également un rôle clé sur la scène mondiale pour promouvoir une coopération gagnant-gagnant, illustrée par les efforts conjoints déployés pour créer l'Organisation de coopération de Shanghai et la coopération trilatérale entre la Chine, la Mongolie et la Russie, ainsi que leur coordination dans le cadre des BRICS, du G20 et d'autres organisations.

POUR UN MONDE PLUS EQUITABLE ET PLUS SUR

Au cours de sa visite, M. Xi participera pour la première fois au SPIEF, où il prononcera une allocution en séance plénière et exposera la position de la Chine en matière de développement durable.

La présence de M. Xi a été saluée par les médias russes comme conférant un statut spécial au forum.

Alors que le protectionnisme et l'unilatéralisme commerciaux se développent, le président chinois devrait également réaffirmer la volonté de Beijing de travailler avec toutes les parties pour promouvoir le multilatéralisme et améliorer la gouvernance mondiale afin d'assurer la prospérité et le développement communs du village mondial.

La réunion annuelle de haut niveau du monde des affaires a fourni une plate-forme à la Russie, qui subit de sévères sanctions économiques et financières de la part de l'Occident, pour plaider en faveur d'une concurrence loyale et lutter contre le protectionnisme.

La Chine a envoyé des délégations de haut niveau au forum plusieurs années consécutives et a exprimé son soutien indéfectible à une économie mondiale ouverte et à un système commercial multilatéral.

Au cours des dernières années, la synergie entre l'Union économique eurasienne (UEE) dirigée par la Russie et l'Initiative "la Ceinture et la Route" (ICR) proposée par la Chine est devenue un sujet d'actualité à l'ordre du jour du SPIEF.

Yaroslav Lissovolik, économiste en chef de la Banque eurasienne de développement, a déclaré que le rapprochement de l'UEE avec l'ICR favoriserait la croissance économique et l'intégration de la Russie et des autres pays eurasiens, ajoutant que l'ICR jouait un rôle clé dans le processus d'intégration mondiale et stimulait le développement du transport et de la logistique dans les pays en développement.

Sur la scène mondiale, la coordination sino-russe est devenue une force indispensable et irremplaçable pour aider à résoudre les grands problèmes mondiaux et régionaux dans le contexte d'un monde en profonde mutation.

En tant qu'exemple de coopération gagnant-gagnant, de bon voisinage et de coexistence harmonieuse entre grands pays, la Chine et la Russie sont de fervents partisans du multilatéralisme engagés pour la sauvegarde du droit international et des normes fondamentales en matière de relations internationales, le maintien de la stabilité stratégique globale et la consolidation d'un ordre mondial plus juste et raisonnable.

En regardant vers l'avenir, Sergueï Lousianine, directeur de l'Institut des études extrême-orientales de l'Académie des sciences de Russie, a déclaré que la Russie et la Chine continueraient à approfondir leur partenariat stratégique et à préserver conjointement la paix et la sécurité mondiales.

Comme l'a dit un jour le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi, lorsque la Chine et la Russie se rencontreront, le monde deviendra un endroit plus sûr, plus pacifique et plus stable.

(Rédactrice : Claire SHENG)