Le 2e Forum de la Ceinture et la Route réaffirme les efforts d'ouverture de la Chine : experts

Publié le 2019-04-30 à 10:09  |  Xinhua

Le deuxième Forum de la Ceinture et la Route pour la coopération internationale (FCR), qui vient de s'achever à Beijing, réaffirme l'engagement chinois à s'ouvrir davantage, à stimuler la coopération internationale et à réaliser des bénéfices tangibles sur le terrain, ont estimé des experts.

Le discours prononcé par le président chinois Xi Jinping lors du deuxième FCR, tenu du 25 au 27 avril, "reflète un autre chapitre de l'ouverture et de la promotion de la coopération internationale par la Chine", a analysé Selcuk Colakoglu, directeur du Centre turc des études de l'Asie-Pacifique.

"La Chine est devenue un fervent partisan de la croissance inclusive, commune et durable, du développement vert, de la libéralisation du commerce international et d'une bonne gouvernance mondiale", a déclaré M. Colakoglu.

S'exprimant lors du FCR, M. Xi a annoncé de nouvelles mesures chinoises pour une ouverture plus profonde dont l'élargissement de l'accès à son marché, le renforcement de la protection des droits de propriété intellectuelle, l'augmentation de ses importations et l'installation de nouvelles zones pilotes de libre-échange.

Ismael Buchanan, de l'Université du Rwanda, convient avec le président Xi que les infrastructures constituent un goulet d'étranglement du développement pour nombre de pays, et a noté que "l'initiative contribuera à la croissance économique durable, à la réduction de la pauvreté, à la création d'emplois et à une meilleure intégration du monde".

Sur l'appel lancé par M. Xi au développement de haute qualité de la Ceinture et la Route, Lothar Herrmann, chef de Siemens Greater China, partage l'opinion selon laquelle le développement de haute qualité est la bonne formule à l'avenir pour cette initiative.

"La haute qualité signifie la construction d'un terrain de jeux ouvert et inclusif pour tous les participants, la mise en œuvre d'une coopération pragmatique (...) et l'apport de bénéfices tangibles", a-t-il déclaré, ajoutant que l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR) s'est révélée être "une puissante force pour le développement d'une mondialisation qui connecte les peuples et les économies".

Pour le professeur B.R. Deepak de l'Université indienne Jawaharlal Nehru, le développement de haute qualité "sera accompagné d'une plus grande ouverture de la Chine au monde extérieur".

"Je pense que cela aboutirait au meilleur alignement des stratégies de développement de différents pays, générerait de nouveaux facteurs de croissance régionale et mondiale, lutterait contre le protectionnisme et préparerait la voie pour le développement commun et la prospérité partagée", a-t-il noté.

David Gosset, expert français des relations internationales et de la Chine, a souligné que le président chinois avait "réaffirmé son engagement envers le nouveau degré d'ouverture de la Chine".

Cela démontre que la Chine ne considère pas uniquement le monde d'une manière constructive via une initiative diplomatique majeure, mais s'ouvre de plus en plus aux entreprises, idées et talents étrangers, a-t-il ajouté.

"Dans un monde qui évolue rapidement, menacé par de nombreuses forces de division, la Chine apparaît comme le pays intermédiaire qui connecte l'Est et l'Ouest aussi bien que le Nord et le Sud", a fait observer l'expert français.

Alexeï Maslov, directeur du département d'études orientales de l'Ecole supérieure russe de recherche économique, a déclaré que "le second Forum de la Ceinture et la Route est un nouveau modèle de mondialisation (...) beaucoup de pays soutiennent l'Initiative la Ceinture et la Route en tant que plate-forme mondiale pour la coopération multilatérale", ajoutant que le forum constitue "un nouveau mécanisme d'interaction entre les pays".

Andreï Ostrovski, directeur adjoint de l'Institut d'études extrême-orientales de l'Académie des sciences de Russie, a lui aussi affirmé que "le second Forum de la Ceinture et la Route crée, de fait, de nouveaux mécanismes et de nouvelles formes d'interaction entre les Etats".

"Beijing a l'intention d'accélérer la formation de procédures qui faciliteront la coopération commerciale et économique de la Chine avec les autres Etats et continuera de créer les conditions adéquates pour financer des projets dans le cadre de la Ceinture et la Route. M. Xi a fait remarquer que de telles mesures étaient en accord avec la politique chinoise d'ouverture renforcée du marché", a-t-il ajouté.

"Cela signifie que tous les pays de la Ceinture économique de la Route de la soie peuvent obtenir de réels bénéfices grâce à la mise en œuvre de cette initiative", a conclu M. Ostrovski.

Les médias russes ont rapporté que samedi, le président russe Vladimir Poutine a déclaré aux journalistes à Beijing qu'il estime que l'initiative a un bel avenir devant elle.

Selon ces informations, M. Poutine a affirmé que l'initiative découle des intérêts nationaux de la Chine tout en se conformant aux intérêts de la plupart des pays et en tenant pleinement compte de ceux des partenaires.

Elle est également représentative des efforts de la Chine pour préserver les principes de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et du Fonds monétaire international (FMI) et maintenir la stabilité économique mondiale, a indiqué M. Poutine cité par les médias russes.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)