Accélération des discussions commerciales entre la Chine et l'UE

Publié le 2018-06-26 à 13:45  |  French.china.org.cn

La Chine et l'Union européenne (UE) sont en train d’accélérer la négociation d'accords commerciaux et d'investissements dans le cadre d'un accord visant à défendre le système commercial multilatéral, a annoncé lundi le vice-Premier ministre Liu He.

Les deux parties ont convenu de s'opposer fermement à l'unilatéralisme et au protectionnisme et d'empêcher que de telles pratiques aient un impact sur l'économie mondiale, ce qui pourrait entraîner une récession, a déclaré M. Liu lors d'une conférence de presse après le 7e Dialogue économique et commercial de haut niveau Chine-UE tenu à Beijing.

M. Liu a déploré que ce dialogue avait été tenu sur fond de montée de l'unilatéralisme et du protectionnisme commercial et alors que des tensions sont apparues dans les relations économiques entre grandes puissances.

La Chine et l'UE ont mis en avant les progrès réalisés dans les négociations sur les accords d'investissement et ont cherché à négocier leurs offres pour le 20e Sommet Chine-UE qui se tiendra en juillet, a noté M. Liu.

Les deux parties ont échangé leurs points de vue sur l'adhésion de la Chine à l'Accord sur les marchés publics - un accord conclu dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour ouvrir mutuellement les marchés publics -, et ont également convenu de travailler ensemble pour accélérer le processus d'intégration de la Chine.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a rencontré lundi le vice-président de la Commission européenne, Jyrki Katainen, qui a co-présidé le dialogue.

M. Li a indiqué que la Chine était prête à renforcer la coordination avec l'UE et à protéger conjointement le multilatéralisme et le système de libre-échange.

M. Katainen a pour sa part déclaré que l'UE et la Chine devraient s'opposer conjointement au protectionnisme commercial et sauvegarder le multilatéralisme et le libre-échange.

Il a ajouté qu'il espérait que les deux parties pourraient travailler ensemble pour atteindre des progrès positifs dans la négociation de l'accord d'investissement UE-Chine.

Beijing estime que le consensus atteint lors du Dialogue Chine-UE est en phase avec la feuille de route et le calendrier de la réforme et de l'ouverture de la Chine, a fait savoir M. Liu.

Les deux parties ont convenu de faire plus attention et de travailler pour résoudre les problèmes d'accès au marché auxquels sont confrontées leurs entreprises mutuelles, a noté M. Liu.

La Chine espère que l'UE prendra des mesures pratiques pour assouplir les contrôles à l'exportation contre la Chine, a-t-il ajouté. Selon de nombreux analystes, il serait en effet sage pour l'UE de faire cela.

Au vu des informations selon lesquelles les Etats-Unis envisagent d'intensifier leur examen des investissements chinois dans les industries clés, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a appelé lundi le gouvernement états-unien à examiner les activités commerciales des entreprises chinoises de manière objective. M. Geng a exhorté les Etats-Unis à fournir à ces entreprises un environnement d'investissement équitable, sain et prévisible.

L'UE a commencé à imposer un tarif douanier de 25% sur 3,4 milliards de dollars d'importations états-unienne la semaine dernière, notamment sur le whisky et les motos, pour répondre aux droits de douane annoncés en mai par les Etats-Unis contre l'UE à hauteur de 25% sur l'acier importé et de 10% sur l'aluminium.

Plusieurs experts ont fait part de leurs craintes que cela ne soit que le début des mesures douanières états-uniennes.

« L'UE devrait maintenir un front uni avec la Chine pour s'opposer à de telles actions », a déclaré Sang Baichuan, directeur de l'Institut de commerce international à l'Université de commerce international et d'économie de Beijing.

La Chine et l'UE continueront de relier l'initiative de « La Ceinture et la Route » avec les stratégies de développement de l'Europe, de promouvoir la plateforme de connectivité Chine-UE ainsi que le fonds de co-investissement Chine-UE, et de renforcer la coopération dans l'économie numérique et le commerce électronique, a fait savoir M. Liu.

Alors que la structure industrielle et la qualité des produits manufacturés haut de gamme sont assez similaires entre l'UE et les Etats-Unis, de nombreux pays européens devraient être conscients que leurs exportations font face à une grave menace protectionniste de la part des Etats-Unis, a déclaré Zhang Jianping, chercheur à l'Académie chinoise de Commerce international et de coopération économique.

La Chine et l'UE partagent leurs points de vue sur la préservation du libre-échange et ont un énorme potentiel de coopération pour lutter contre le protectionnisme, a indiqué M. Zhang.

(Rédactrice: Caroline)

Liens connexes