Litang, au Sichuan : la meilleure vie apportée par la culture des morilles

Publié le 2020-03-23 à 18:07  |  China Tibet Online

Le 15 mars, dans la serre de plantation des morilles dans le village de Lawu, dans le canton de Rongba du district de Litang, dans la Préfecture autonome tibétaine de Garze de la province du Sichuan, les villageois sont occupés à semer des morilles et à les arroser. 

Le village de Lawu était autrefois un village pauvre, mais il a réussi à s'en sortir en 2019. Le village a réalisé une hausse des revenus du peuple en mettant en place une industrie de plantation de morilles. L'année dernière, 45 mu de morilles ont été plantés dans le village. La production est de 2 000 kg et le revenu atteint 165 000 yuans. Le revenu par habitant des familles officiellement enregistrées comme pauvres augmentera de 3 000 yuans par habitant.  

En mars, c'est la saison des morilles, et l'enthousiasme du peuple est particulièrement élevé cette année en raison du bon revenu engendré l'an dernier. La villageoise Aweng est l'une d'entre eux. Elle a rejoint la coopérative l'année dernière, et sa famille touche des dividendes de 12 000 yuans, en plus d'un salaire de 4 000 yuans pour son travail dans une coopérative. Non seulement elle peut toucher des dividendes, mais elle peut également travailler chez elle, ce qui satisfait Aweng. 

À partir du 7 mars, le village de Lawu a activement repris les travaux et la production afin d'organiser la plantation des morilles. Aweng et les membres des coopératives du village ont construit 10 serres et nivelé 4 acres de terrain, afin de terminer l'ensemencement, le paillage et la disposition des sacs de nutriments. L'arrosage se fait à tour de rôle. « Nos activités sont affectées par l'épidémie cette année, et l'achat et le transport de souches de morilles sont devenus très difficiles. Cependant, la récolte est bonne et les morilles continuent de pousser. Il y aura un revenu considérable, comme l'an dernier », a dit Aweng dit avec espoir. 

(Rédactrice : Lucie ZHOU)