Xinjiang : des familles démunies déménagent dans leur nouvelle maison

Publié le 2019-12-06 à 15:32  |  People's Daily

Avant de déménager dans sa nouvelle maison le 17 et 18 novembre de cette année, la maison du berger Imin se trouvait au cœur du désert du Taklamakan, le deuxième plus grand désert de sable mouvant au monde. Depuis des centaines d'années, les ancêtres d'Imin s'étaient installés le long de la rivière Keriya, qui coule du sud au nord au cœur de dunes de sable infinies, s'étendant comme des doigts et constituant la source d'eau pour des habitats humains. Bien que la rivière Keriya ait assuré la survie des ancêtres d'Imin, l'environnement est devenu moins hospitalier, avec la baisse du niveau des eaux souterraines et les fréquentes tempêtes de sable. Un plan de réinstallation est en cours pour déplacer les habitants vers le sud, au bord du désert, où de meilleurs logements, des installations d'eau potable et des routes sont construits. Le gouvernement du comté de Yutian, qui administre la ville, a commencé à élaborer des plans de réinstallation en 2016. Jusqu'à présent, les 216 ménages pauvres, y compris la famille d'Imin, ont tous déménagé dans leur nouveau logement, à environ 110 km de la vieille ville.

Imin parle avec un membre de sa famille dans le bourg de Darya Boyi, dans le comté de Yutian de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), le 16 mars 2019. (Hu Huhu / Xinhua)

Photo aérienne prise le 19 novembre 2019 montrant l'hôpital dans la zone de relocalisation dans le bourg de Darya Boyi du comté de Yutian, dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine). (Hu Huhu / Xinhua)

Imin et son épouse se préparent à déménager dans la zone de relocalisation du bourg de Darya Boyi, dans le comté de Yutian de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine). (Hu Huhu / Xinhua)

Imin nourrit des moutons dans le bourg de Darya Boyi, dans le comté de Yutian de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine). (Hu Huhu / Xinhua)

Imin grimpe sur un arbre pour une meilleure réception téléphonique dans la ville de Darya Boyi, dans le comté de Yutian de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), le 17 mars 2019. (Hu Huhu / Xinhua)

Le père d'Imin nettoie son ancienne maison du bourg de Darya Boyi, dans le comté de Yutian de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), le 16 novembre 2019. (Hu Huhu / Xinhua)

La femme d'Imin quitte son ancienne maison du bourg de Darya Boyi, dans le comté de Yutian de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), le 17 novembre 2019. (Hu Huhu / Xinhua)

La femme d'Imin va chercher de l'eau dans un puits de l'ancienne cour dans le bourg de Darya Boyi, dans le comté de Yutian de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), 16 novembre 2019. (Hu Huhu / Xinhua)

Photo aérienne prise le 16 novembre 2019 montrant l'ancienne maison d'Imin dans le bourg de Darya Boyi, dans le comté de Yutian de la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine). (Hu Huhu / Xinhua)

(Rédactrice : Lucie ZHOU)