Au pied du Mont Amnye Machen, un cadre compte sur la glace au lait de yak pour sortir son village de la pauvreté

Publié le 2019-07-19 à 10:20  |  China Tibet Online


La base de production laitière du village.

« Après plusieurs mois d'arrangement, notre base de production laitière, dont le produit principal est la glace au lait de yak, est sur le point d'être mise en service. Elle aidera les éleveurs locaux à sortir de la pauvreté et à s'enrichir. Mon souhait est exaucé », a déclaré Angxiu Duojie, le « premier secrétaire » du village de Yinkehe, qui se trouve dans le canton de Xueshan, au pied du Mont Amnye Machen.

Le canton de Xueshan est situé au milieu du district de Maqin, dans la préfecture autonome tibétaine de Guoluo (Qinghai). L'altitude moyenne est de 4 200 mètres. On y compte 594 ménages et 2 029 habitants, dont 193 personnes issues de 69 ménages pauvres et 15 personnes très pauvres.

« L'économie du canton de Xueshan est uniquement axée sur l'élevage. Le canton manque de technologie et de mains-d'œuvre pour se développer », a affirmé Danzheng Cairang, maire du canton de Xueshan.

Pour aider le canton, Angxiu Duojie, actuel directeur de la section culturelle et industrielle de l'Administration radiovisuelle de la culture, du sport et du tourisme de la préfecture autonome tibétaine de Guoluo, a été affecté au village de Yinkehe du canton de Xueshan en mars 2018 en tant que « premier secrétaire ». « Lorsque je suis arrivé au village pour la première fois, l'infrastructure était loin d'être parfaite. Les bergers locaux, bénéficiaires de la compensation écologique du pays, n'avaient pas d'autres compétences que l'excavation de Cordyceps sinensis pour gagner leur vie », a déclaré Angxiu Duojie. Afin d'améliorer les conditions de vie des villageois, l'Administration radiovisuelle de la culture, du sport et du tourisme de la préfecture autonome tibétaine de Guoluo a investi 160 000 yuans (11 000 euros) pour développer l'industrie culturelle et l'infrastructure du village de Yinkehe. Cet investissement a non seulement aidé à changer l'apparence du village, mais a aussi permis de créer une base de production de lait de yak, en s'appuyant notamment sur deux coopératives professionnelles d'élevage écologique du canton de Xueshan.

Cette base de production laitière devrait être construite dans deux villages du canton de Xueshan, couvrant une superficie totale de 4 000 mètres carrés. En s'appuyant sur deux coopératives professionnelles d'élevage écologique, elle prévoit de produire 1 000 glaces par jour.


Le personnel essuie l'équipement de production laitière.

« Après la mise en œuvre du projet, chaque coopérative professionnelle d'élevage écologique peut fournir 500 kilos de lait frais par jour à la base de production, le prix du lait étant de 8 yuans (1 euro environ) le kilo. Cela permet d'obtenir un revenu mensuel de 8 000 yuans pour la coopérative professionnelle. Chaque kilo de lait de yak permet de produire 3 glaces. Les 1 000 glaces vendues au marché chaque jour rapporteront un millier de yuans de revenu à la base de production », a déclaré Angxiu Duojie.

Xie Ji, âgé de 28 ans, vit dans le ménage le plus pauvre du village de Yinkehe. Comme il n'a pas de prairie sous son nom, il ne peut compter que sur l'élevage de yaks pour gagner sa vie avec sa mère. « J'ai l'honneur d'être un ouvrier technique pour la base de production laitière. Bien que j'aie peu de connaissances dans ce domaine, la base me donnera une formation gratuite avant que je me lance dans le travail. Lorsque la base sera mise en service, j'aurai un salaire fixe. Je pourrai donc nourrir ma famille », déclare Xie Ji.

Angxiu Duojie a affirmé qu'à l'avenir, en plus de la base de production des glaces, il est prévu de développer d'autres produits d'élevage, notamment le ghee, le yaourt et le sucre du lait, dans le but de fournir de nouveaux produits à base de lait de yak.

(Rédactrice : Claire SHENG)

Liens connexes