La région tibétaine du Qinghai applique des terres en friche pour cultiver des "villages industriels"

Publié le 2019-07-05 à 14:36  |  China Tibet Online

Dans le passé, le village de Zihagong, dans la province de Qinghai, avait une énorme quantité de terres arables abandonnées. L'économie collective basée sur le travail conjoint n'était donc qu'un "projet en friche". Aujourd'hui, des entités économiques collectives villageoises sont développées et deviennent de célèbres "villages industriels".

Aujourd'hui, lorsque nous entrons dans le village de Zihagong, nous voyons que les terrasses sont nivelées et transformées en grandes bases de plantation intégrées.

Le chef du village a expliqué que la plupart des villageois qui avaient choisi de ne pas travailler dans les villes mais de rester chez eux, ne croyaient pas que des plantations à grande échelle soient possibles sur cette terre entourée de montagnes.

En avril 2018, une coopérative professionnelle de plantation a été officiellement créée dans le village. Selon le principe qu'une part est échangeable contre un mu de terre ou 250 yuans, plus de 770 mu de terre non utilisés dans le village ont été investis dans la coopérative. Le nombre total de ménages dans le village est de 83, le taux d'adhésion à la coopérative est de 86 %, et le capital levé est de 153 000 yuans.

Le gouvernement du canton a réalisé un projet de nivellement des terres à des fins de planification et a encouragé les jeunes travailleurs qualifiés et d'âge moyen à rentrer chez eux et à créer des entreprises. En 2018, plus de 70 acres d'orge, de colza et d'autres cultures plantées par les coopératives ont eu un rendement prometteur, aidant le collectif du village à faire sa percée.

Afin de maximiser les bénéfices de la coopérative, le gouvernement de Jianzha a pris l'initiative d'introduire du matériel médicinal chinois pour la plantation dans le comté et a réalisé un projet à grande échelle de 600 mu. Parallèlement, 1 200 mu de terre ont été semés en orge, blé, colza et autres cultures.

Actuellement, les plantes médicinales de l'angélique chinoise et les cultures vivrières poussent bien. D'ici 2020, la valeur de la production de la coopérative devrait atteindre près d'un million de yuans, et le revenu par habitant peut être augmenté de 2 000 yuans.

Ces dernières années, la province du Qinghai a accéléré le rythme de la réduction de la pauvreté par relocalisation, développement industriel, éducation, tourisme écologique et création d'emplois. Depuis 2013, 1,083 million de personnes sont sortis de la pauvreté et le taux de pauvreté est passé de 26,4 % fin 2012 à 2,5 % fin 2018.

Terre en friche aujourd'hui nivelée pour la culture

(Rédactrice : Lucie ZHOU)