À Lhassa, au Tibet, le tourisme rural contribue à la réduction de la pauvreté

Publié le 2019-05-10 à 11:06  |  China Tibet Online

Le palais du Potala, un site du patrimoine mondial.

Le 23 avril dernier, le Bureau de développement du tourisme de Lhassa a annoncé qu'en 2019, Lhassa allait se concentrer sur la construction de sites touristiques ruraux afin de promouvoir la revitalisation rurale et la réduction ciblée de la pauvreté.

Des touristes en visite à Norbulingka.

Selon Tashi Dondrup, directeur adjoint du Bureau de développement du tourisme de Lhassa, en 2018, la ville de Lhassa a lancé le « Projet d'enrichissement et d'augmentation des revenus » par le tourisme rural. La ville a également organisé avec succès une conférence spéciale de promotion du tourisme dans « le nord de Lhassa et la région pittoresque de Dagzê Zayeba », la course de vélo de montagne dans la vallée de Chubugou, le Festival de la culture touristique et d'autres activités, afin de renforcer l'attractivité du tourisme rural et d'aider les agriculteurs et les éleveurs à augmenter leurs revenus par le tourisme.

Le village de Cijuelin à Lhassa, où s'est déroulé le véritable drame de « La princesse Wencheng ».

Tashi Dondrup dit que le Bureau de développement du tourisme de Lhassa a également lancé des projets comme le Projet de démonstration de tourisme rural du canton de Chilangou de Nyimu, le Projet de démonstration de tourisme rural à Bainagou, la construction d'infrastructures de tourisme rural à Didigou, afin de résoudre le problème de l'emploi et d'inciter les agriculteurs et les éleveurs des environs à participer aux opérations touristiques.

Des visiteurs font l'expérience du Nouvel An tibétain dans un B&B dans le village de Weiba du canton de Dogde.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)