Tibet : l’investissement financier dans l’éducation s’élève à 25,3 milliards de yuans en 2018

Publié le 2019-04-10 à 14:48  |  China Tibet Online

Le 3 avril s’est tenue une conférence sur l’éducation du niveau régional à Lhassa au Tibet. Wu Yingjie, le secrétaire du Comité du parti communiste chinois (PCC) pour la région autonome du Tibet, a déclaré lors de la réunion que les investissements financiers du Tibet dans l’éducation ont augmenté à un taux annuel moyen de 10,9 % au cours des cinq dernières années. En 2018, le financement atteignait 25,3 milliards de yuans (environs 3,35 milliards d’euros). Les conditions des écoles à tous les niveaux, notamment dans les zones agricoles et pastorales, ont été grandement améliorées.

Wu Yingjie a déclaré que l’école est actuellement devenue le plus bel édifice dans les comtés et les villes du Tibet. Les élèves bénéficient de 15 ans d'éducation gratuite, des « trois garanties » à l’école (les élèves sont exemptés de frais de restauration, de logement et de scolarité) et des aides financières, dont le niveau de financement s’augmente d’année en année. Plus de 1,7 million d'élèves sont ainsi financés chaque année, et la norme des « trois garanties » a atteint 3 720 yuans (environs 490 euros) par élève et par an.

Qizhala, président de la région autonome du Tibet, a déclaré qu’afin d’accélérer la modernisation de l’enseignement tibétain, il était nécessaire de renforcer les échanges et la coopération avec les 29 universités de parrainage telles que l'Université de Pékin; d’améliorer la qualité globale des étudiants, assurant par exemple au moins une heure de pratique physique par jour chez eux et une maîtrise de 1 ou 2 compétences sportives.

« Le Tibet veillera à ce que d'ici 2020, le taux de scolarisation des diplômés du premier cycle du secondaire atteigne 95%. Le nombre total d'étudiants dans les écoles supérieures atteigne 92 000 personnes et le taux brut de scolarisation dans l'enseignement supérieur s’élève à 40%. Le taux de scolarisation des enfants d’âge scolaire souffrant des trois types de handicap (handicap mental, physique, ou avec un membre handicapé) soit supérieur à 60%. La durée de scolarisation pour la population active actuelle atteigne 10,2 ans. Celle chez la population nouvellement entrée sur le marché de l’emploi atteigne 13,1 ans. » a poursuivi Qizhala.

« Cette année, le Tibet élargira encore l’échelle des effectifs de l’enseignement professionnel, accélérera la construction du Collège technique du Tibet qui commencera à recruter des étudiants au cours de l'année; il faut cultiver les talents qui manquent sur le marché. » a-t-il conclu.

(Rédactrice : Claire SHENG)