La construction écologique augmente les revenus des agriculteurs tibétains d'environ 2,5 milliards de yuans

Publié le 2019-03-12 à 15:44  |  China Tibet Online

Les fleurs de pêchers à Nyingchi.

Selon le Bureau des forêts et des prairies de la Région autonome du Tibet, en 2018, les revenus des agriculteurs et des éleveurs tibétains ont augmenté d'environ 2,5 milliards de yuans (environ 330 millions d’euros), et ce grâce à leur participation à la protection écologique des forêts, à la gestion des ressources forestières et à la construction écologique.

En 2018, le Tibet a, de manière globale, mis fin à l'exploitation commerciale des forêts naturelles, appliqué strictement le système de responsabilité pour la protection et le développement des ressources forestières, et renforcé l'utilisation des quotas de terres forestières afin d’améliorer la gestion et la protection des ressources.

Par ailleurs, la région a mis en œuvre un reboisement important, en rendant les terres agricoles aux forêts et en luttant contre la désertification, ce qui a permis d’engendrer environ 75 000 hectares de boisements et de protéger 23 000 hectares de forêts au cours de l'année. En outre, l'investissement de plus de 300 millions de yuans (environ 40 millions d’euros) a permis d’éliminer 863 villages et plus de 80 000 ménages sans arbres.

Une gardienne forestière en train de travailler.

Dawa Tsering, inspecteur du Bureau des forêts et des prairies du Tibet, a déclaré : « En 2018, la mise en place d’une compensation écologique pour la réduction de la pauvreté a permis à 309 000 personnes de trouver du travail et d’augmenter les revenus d’agriculteurs et d’éleveurs de plus d'un milliard de yuans (environ 14 millions d’euros). La participation d’agriculteurs et d’éleveurs à la gestion et à la protection des ressources forestières a, elle, augmenté les revenus de Tibétains de 1,5 milliard de yuans (environ 200 millions d’euros). »

(Rédactrice : Claire SHENG)