La priorité du Tibet qui sera mise en œuvre en 2019

Publié le 2019-03-11 à 11:04  |  China Tibet Online

Le printemps à Nyingchi.

La 2e réunion du 13e Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) s'est ouverte dans l'après-midi du 3 mars, au Grand Palais du Peuple à Beijing. Wang Yang, président de la CCPPC, a souligné que 2019 marquait le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

L’essentiel du travail de la CCPPC sera de se concentrer sur la victoire de construire une société aisée de manière globale, et de réussir dans les « trois batailles majeures », qui font référence à la prévention des risques majeurs, à la lutte ciblée de la pauvreté et à la prévention et la réduction de la pollution. Le Tibet, la seule zone de concentration de pauvreté au niveau provincial, la lutte ciblée de la pauvreté est très urgente.

Lors des Deux sessions de 2013, le Secrétaire général Xi Jinping a souligné la nécessité d'accélérer le développement du Tibet et d’instaurer la stabilité sociale à long terme. Il faut veiller à ce que d'ici 2020, au même rythme que l’ensemble du pays, le Tibet doit atteindre le grand objectif de construire une société aisée de manière globale.

Au cours des six dernières années, le Tibet s’est concentré sur la réduction de la pauvreté, sa plus grande lacune. La gouvernance sociale est en constante innovation et s'efforce de promouvoir le développement « par bonds » sur la voie du développement scientifique.

En 2017, le Tibet a sorti 147 400 personnes de la pauvreté, 1008 villages (lieux de résidence) et 10 comtés (districts).

En 2018, 25 comtés (districts) du Tibet se sont officiellement débarrassés de la pauvreté. 2100 villages et 181 000 de personnes. L'incidence de la pauvreté est tombée en dessous des 6%.

Pour gouverner le pays, on doit gouverner les zones frontalières, et pour ce faire, il faut d’abord s’occuper du Tibet. En 2019, le Tibet veillera à ce que l’ensemble des 150 000 personnes démunies soient sorties de la pauvreté, ainsi que les 19 districts frappés par la pauvreté, afin d’éliminer fondamentalement la pauvreté absolue.

(Rédactrice : Claire SHENG)