La Chine commémore la guerre contre l'agression américaine en Corée

Publié le 2020-10-20 à 16:44  |  French.china.org.cn

Une exposition commémorant le 70e anniversaire de la participation de l'Armée volontaire du peuple chinois dans la Guerre de Corée (1950-1953) contre les Etats-Unis a débuté ce lundi. 

Le président chinois Xi Jinping s'est rendu à une exposition pour commémorer le 70e anniversaire de l'entrée de l'Armée des volontaires du peuple chinois en République populaire démocratique de Corée pour aider cette dernière à résister contre l'agression américaine. Le président a déclaré que le grand esprit de la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la Corée (1950-1953) devait être transmis dans la nouvelle ère pour lutter en faveur du grand renouveau de la nation chinoise. 

Xi Jinping, qui est également le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et le président de la Commission militaire central, a fait ces remarques lundi dernier à Beijing, au cours de la cérémonie d'ouverture de cette exposition organisée au Musée militaire de la révolution du peuple chinois. 

D'après les analystes chinois, cette commémoration largement médiatisée est un signal pour l'ensemble de la nation et le reste du monde, que la Chine ne se laissera intimidée par aucune menace d'une quelconque puissance hégémonique. Avec l'esprit et la tradition de victoire remportés avec la Guerre de Corée, la Chine peut aujourd'hui gérer avec confiance les problèmes et les défis, qu'ils soient externes ou domestiques.  

Wang Huning, un membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et membre du Secrétariat du Comité central, a prononcé un discours au cours de la cérémonie d'ouverture. 

Qualifiant la Guerre de Corée de « guerre pour la justice » ayant préservé la paix et résisté à l'agression, Wang Huning a rappelé que les soldats et les officiers héroïques de l'Armée des volontaires avaient risqué leur vie aux côtés du peuple et des forces armées de Corée, et mené une lutte acharnée pour accomplir cette ultime victoire. 

Selon lui, l'exposition vise à passer en revue le cours glorieux de cette guerre, ainsi qu'à démontrer l'esprit intrépide de l'Armée des volontaires du peuple chinois. Elle montre aussi l'unité du peuple chinois et leur amour pour leur pays, ainsi que la détermination de la nation chinoise à préserver la paix. 

Wang Huning a appelé à poursuivre cet esprit de la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la Corée, afin d'accomplir une victoire décisive dans l'édification intégrale d'une société de moyenne aisance et de réaliser le rêve chinois de renouveau national. 

Le 19 octobre 1950, répondant à la requête de la République populaire démocratique de Corée, les forces de l'Armée des volontaires du peuple chinois ont franchi le fleuve Yalu à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord, afin d'aider cette dernière dans la lutte jusqu'à ce qu'une trêve soit signée en 1953. Un total de 2,9 millions de soldats volontaires chinois sont entrés sur le champ de bataille et 197 653 d'entre eux ont sacrifié leur vie au cours de cette guerre. 

L'esprit de la Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la Corée se compose de « patriotisme, d'un héroïsme révolutionnaire, d'un optimisme révolutionnaire, d'une loyauté révolutionnaire et d'un esprit d'internationalisme luttant en faveur de la paix et de la justice pour l'humanité », avait souligné Xi Jinping en 2010, lors de la commémoration du 60e anniversaire de cette guerre. 

Au cours de ces dernières années, mais plus particulièrement en 2020, les Etats-Unis ont renforcé à plusieurs égards leurs pressions stratégiques, leurs stigmatisations et leurs provocations à l'égard de la Chine, dans les domaines politique, diplomatique, militaire, idéologique, scientifique, technologique ainsi qu'en matière de santé publique. De fait, en commémorant cette guerre d'il y a 70 ans, les dirigeants nationaux chinois veulent envoyer un signal clair au monde entier : la Chine surmontera toutes les difficultés et tous les défis qu'elle rencontrera pour réaliser son grand renouveau national. 

« La commémoration de cette guerre envoie un message clair : si les Etats-Unis poursuivent leur comportement hégémonique et continuent de pousser la Chine à la confrontation, la Chine ripostera sans faillir », tout comme il y a 70 ans, explique Lü Xiang, un chercheur de l'Institut des études américaines de l'Académie des sciences sociales de Chine (ASSC) à Beijing. Celui-ci ajoute que la Chine ne souhaite pas la confrontation, mais qu'elle n'en a pas non plus peur. 

« Il y a 70 ans, la Chine a combattu les Etats-Unis dans la péninsule coréenne et réalisé une paix générale de 70 ans pour la région. Aujourd'hui, la Chine n'a pas d'autre choix que de lutter de nouveau contre le même rival [mais] les deux pays sont très différents. La Chine est bien plus puissante, même si les Etats-Unis restent l'unique super-puissance mondiale. En transmettant l'esprit du passé, la Chine doit par ailleurs trouver de nouvelles solutions pour surmonter les difficultés dans la nouvelle ère », analyse Cheng Xiaohe, un expert des études coréennes et de la politique internationale de l'Université Renmin de Chine. 

La Guerre de résistance à l'agression américaine et d'aide à la Corée avait pour but de préserver la sécurité de la République populaire de Chine nouvellement fondée. La commémoration de cette guerre montre aujourd'hui la responsabilité de la Chine dans le maintien de la stabilité et de la sécurité des régions alentour, note Lü Xiang. 

Selon lui, la Chine ne laissera aucun pays extérieur à la région − à savoir les Etats-Unis − interférer dans les affaires internes des autres pays et menacer l'environnement de développement de la Chine. 

« Bien entendu, comme Xi Jinping l'a indiqué, cet esprit devrait être utilisé pour lutter en faveur du grand renouveau de la nation chinoise, plutôt que dans les conflits avec les Etats-Unis », précise-t-il. Il faut également transmettre cet esprit dans des domaines comme la recherche et développement dans différents secteurs et les affaires diplomatiques.  

Dans le cadre de la commémoration de cette guerre, plusieurs films et séries télévisées sur ce thème seront diffusés dès cette semaine, attirant une large attention y compris de la part des plus jeunes générations.  

Le peuple chinois a créé l'histoire des faibles vainquant les forts. « Ce souvenir partagé ne disparaîtra pas, même si beaucoup n'ont pas fait l'expérience de la guerre. Cet esprit continuera à encourager le peuple chinois à surmonter les difficultés, à s'unir et à combattre un ennemi fort », affirme Lü Xiang.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)