La Chine défend le dialogue et réfute le choc des civilisations à l'ouverture de la Conférence sur le dialogue des civilisations asiatiques

Publié le 2019-05-16 à 10:47  |  People's Daily

Le président chinois Xi Jinping a appelé mercredi les divers pays à se traiter en égal pour la coexistence pacifique des civilisations.

"Les différentes civilisations ne sont pas vouées à s'entrechoquer", a indiqué M. Xi lors de l'ouverture de la Conférence sur le dialogue des civilisations asiatiques, premier grand rassemblement du genre en Asie ayant pour thème les échanges entre civilisations et l'apprentissage mutuel pour une communauté de destin.

Des milliers de personnes venant de 47 pays asiatiques et de près de 50 pays hors de la région ont assisté à la conférence à Beijing.

"Les intenses défis mondiaux qu'affronte l'humanité exigent aujourd'hui des efforts concertés des pays à travers le monde", a souligné M. Xi, mettant l'accent sur le rôle de la culture pour faire face aux défis communs.

La conférence vient à un moment où certains pays ont recouru à l'argument du "choc des civilisations", à l'intimidation, à l'unilatéralisme et à une mentalité de repli sur soi.

Qian Chengdan, professeur à l'Université de Pékin, a indiqué que l'événement initié par M. Xi était hautement pertinent dans l'environnement politique actuel.

"Il encouragera la compréhension entre civilisations et ouvrira la voie vers un avenir plus brillant pour l'humanité", a souligné M. Qian.

M. Xi a affirmé qu'il n'y aurait pas de choc des civilisations tant que les gens étaient capables d'apprécier la beauté de toutes les civilisations.

"Il est insensé de croire que la race et la civilisation des uns sont supérieures à celles des autres", a fait observer M. Xi. "Il est désastreux de remodeler volontairement ou même de remplacer les autres civilisations".

Le président chinois a fait une proposition en quatre points pour consolider le "fondement culturel" de la construction conjointe d'une communauté de destin pour l'Asie et l'humanité, à savoir le respect mutuel et l'égalité de traitement entre les civilisations; apprécier la beauté de toutes les civilisations; adhérer à l'ouverture, à l'inclusivité et à l'apprentissage mutuel, et évoluer avec son temps.

L'égalité, la réciprocité, la diversité et l'aspect multidirectionnel sont soulignés dans les échanges entre les civilisations.

Les échanges ne doivent pas être obligatoires, ni forcés, a noté M. Xi.

L'Asie, avec deux tiers de la population mondiale, est un berceau important de la civilisation humaine et abrite de vibrantes cultures. Le continent abrite 47 pays et plus de 1.000 groupes ethniques.

Les Asiatiques veulent un continent pacifique, stable, ouvert et intégré avec une prospérité commune, a souligné M. Xi.

Les propos du président chinois sur la civilisation ont obtenu l'approbation des participants à la conférence.

Ses propos sur le rejet de l'arrogance et du préjudice pour se traiter en égal ont reçu une salve d'applaudissement, a constaté Zhai Kun, un autre professeur de l'Université de Pékin.

Lors de leur entretien de mardi, le président grec Prokopis Pavlopoulos a indiqué à M. Xi qu'il pensait que l'argument du "choc des civilisations" était une grande erreur et que les différentes civilisations devaient se respecter, renforcer l'apprentissage mutuel à travers le dialogue et les échanges et tirer partie des qualités de chacune.

"Les civilisations ne sont pas destinées à faire la guerre", a déclaré Massoud Daher, professeur de l'Université libanaise, qui a participé à la conférence. "Il n'y a pas de choc des civilisations mais plutôt une complémentarité entre elles".

Selon le professeur Qian, la proposition chinoise contribuera à relever les défis tels que les déficits mondiaux en matière de gouvernance, de confiance, de paix et de développement.

L'événement d'une semaine inclut une cérémonie d'ouverture, des panels de discussion, un Carnaval culturel asiatique et une Semaine de la civilisation asiatique. Plus de 110 activités seront organisées pour présenter la diversité et la charme des civilisations asiatiques.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)