La Chine insiste sur la coopération sino-américaine mais ne fera aucun compromis sur les grands principes

Publié le 2019-05-13 à 11:02  |  Xinhua

Le vice-Premier ministre chinois Liu He a déclaré vendredi que la coopération était le seul choix judicieux pour la Chine et les États-Unis, mais que la Chine ne fera aucun compromis sur les questions de principe majeures.

Les relations sino-américaines sont d'une grande importance, a dit M. Liu lors d'une interview de groupe avec les médias chinois à l'issue du onzième cycle de consultations économiques et commerciales de haut niveau entre les deux plus grandes économies du monde, qui se sont tenues jeudi et vendredi à Washington.

Les relations économiques et commerciales jouent un rôle de stabilisateur et de moteur pour les relations entre la Chine et des États-Unis dans leur ensemble, et cela concerne non seulement les relations bilatérales, mais également la paix et la prospérité mondiales, a ajouté M. Liu, qui est également membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

Le vice-Premier ministre, qui est le chef de la partie chinoise du dialogue économique global sino-américain, a rappelé que la coopération est le seul choix valable pour les deux parties, mais qu'elle doit être basée sur des principes. Et la Chine, a-t-il souligné, ne fera jamais de concessions sur les questions de principe majeures.

La délégation chinoise s'est rendue à Washington pour la dernière série de discussions avec sincérité et a eu des échanges francs et constructifs avec son homologue américaine, a indiqué M. Liu, ajoutant que les deux parties étaient convenues de continuer à poursuivre les consultations.

La Chine s'oppose fermement à l'augmentation des tarifs douaniers décidée par les États-Unis, qui est non seulement néfaste pour la Chine et les États-Unis, mais aussi pour le monde entier, et la Chine devra prendre les contre-mesures nécessaires, a-t-il dit.

Soulignant par ailleurs que tout accord doit être égal et mutuellement avantageux, M. Liu a déclaré que les deux parties étaient parvenues à un consensus important sur de nombreux aspects, mais qu'il restait trois préoccupations fondamentales de la Chine à prendre en compte :

La première consiste à supprimer tous les tarifs douaniers supplémentaires, a dit M. Liu, qui a rappelé que la question des tarifs douaniers a été le point de départ du différend commercial bilatéral en cours et les tarifs douaniers supplémentaires doivent être totalement annulés si les deux parties devaient parvenir à un accord.

Deuxièmement, le montant des achats devrait être réaliste, a-t-il déclaré, ajoutant que les deux parties étaient parvenues à un consensus sur le volume de ceux-ci en Argentine et ne devaient pas le modifier de manière aléatoire.

La troisième consiste enfin à améliorer l'équilibre du libellé du texte, a-t-il dit, ajoutant que chaque pays avait sa propre dignité, que le texte devait être équilibré et que des discussions plus approfondies étaient nécessaires sur certaines questions cruciales.

Notant qu'il est tout à fait normal que les consultations bilatérales aient connu des hauts et des bas depuis l'année dernière, M. Liu a également souligné qu'il était irresponsable d'accuser avec désinvolture une partie de "faire marche arrière" alors même que les deux parties sont encore engagées dans un processus de négociation.

En ce qui concerne la Chine, le vice-Premier ministre a déclaré que le plus important était qu'elle se concentre sur ses propres activités.

La Chine bénéficie d'une énorme demande sur son marché intérieur, la mise en œuvre de la réforme structurelle du côté de l'offre renforcera de manière globale la compétitivité des produits et des entreprises chinoises, et elle dispose encore d'une vaste marge pour ses manœuvres de politique budgétaire et monétaire, a-t-il dit, ajoutant que les perspectives de l'économie chinoise sont très optimistes.

M. Liu a aussi souligné qu'il était bon pour un grand pays que son développement connaisse des hauts et des bas, car cela peut servir de test d'aptitude.

Il a conclu en disant que, sous la direction énergique du Comité central du PCC avec Xi Jinping en son centre, tant que le peuple chinois fera preuve d'une confiance ferme et fera des efforts conjoints, la Chine ne craindra aucune difficulté et sera sans le moindre doute en mesure de maintenir le bon élan d'un développement économique soutenu et solide.

(Rédactrice : Claire SHENG)

La Chine insiste sur la coopération sino-américaine mais ne fera aucun compromis sur les grands principes

W020190221404571156560.jpg