La Chine ajuste sa politique économique pour la croissance

Publié le 2018-08-03 à 11:05  |  French.china.org.cn

La politique économique pour le deuxième semestre de cette année sera ajustée avec des mesures ciblées devant atténuer les risques de ralentissement, ont indiqué mercredi des experts, au lendemain de la réunion du Bureau politique du Comité central du Parti communiste de Chine (PCC).

Alors que des changements majeurs de politique semblent peu vraisemblables, des mesures plus concrètes et des outils plus flexibles seront utilisés pour stabiliser l’économie, incluant notamment des mesures pour continuer à apaiser les marchés financiers et un soutien plus fort pour la construction d’infrastructures.

La Chine doit coordonner ses efforts et ses politiques pour stabiliser l’emploi, la finance, le commerce extérieur, les investissements domestiques et étrangers, ainsi que les attentes, selon un communiqué publié à la suite de la réunion du Bureau politique.

« Le terme "stabiliser" est apparu à de nombreuses reprises dans ce communiqué, ce qui envoie au marché des signaux que le gouvernement va accorder plus d’importance à la consolidation de la croissance, avec des mesures clés devant être déployées pour développer la demande intérieure », explique Liu Liu, un analyste de la banque d’investissement China International Capital Corp (CICC).

Alors que la tendance de la politique monétaire globale est de rester prudente, le gouvernement devrait vraisemblablement être plus flexible dans la mise en œuvre de ses tâches économiques, explique-t-il. Le contrôle du rythme de la croissance devrait permettre de réduire les taux d’endettement, tout en assurant que ces mesures n’entravent pas la croissance en elle-même.

« Les régulateurs devraient être plus pragmatiques et accorder plus de considération à l’impact du secteur non-financier dans la dynamique de désendettement. Cependant, une reprise majeure dans l’offre monétaire au deuxième trimestre semble peu vraisemblable », explique Wang Qing, économiste en chef chez Golden Credit Rating.

Selon lui, la construction des infrastructures devrait jouer un rôle essentiel dans la stabilisation de la croissance.

L’affinage de certaines mesures a été mis en place dans le contexte d’une tendance à la baisse et de tensions commerciales avec les Etats-Unis, qui ne montrent pas de signes de refroidissement.

Cette année, la Banque populaire de Chine (BPC) a adopté un grand nombre de mesures pour maintenir les liquidités stables, malgré les inquiétudes du marché sur la dynamique de désendettement jugée trop agressive et risquant d’entraver la croissance.

Les prochains efforts en faveur du désendettement seront mis en œuvre avec plus de soutien pour développer l’économie, selon un communiqué de la BPC publié mercredi.

Dans le même temps, les gouvernements locaux se préparent à affronter les défis et ont évalué l’impact possible sur les entreprises locales dans les secteurs ayant une exposition directe aux Etats-Unis, selon un document réglementaire provincial qu’a pu consulter le China Daily.

Les gouvernements vont déployer plus de mesures pour aider les entreprises affectées, avec notamment des réductions d’impôts et des politiques préférentielles pour les aider à exporter leurs marchandises vers les régions impliquées dans l’initiative des nouvelles Routes de la soie, indique le document.

Le gouvernement prêtera également une attention particulière aux futurs droits de douane proposés et réagira en conséquence, réduisant l’impact négatif d’un possible affaiblissement des demandes d’exportation.

(Rédactrice: Caroline)