Le Premier ministre chinois met l'accent sur le développement et la prospérité durables au Tibet

Publié le 2018-07-30 à 10:40  |  French.xinhuanet.com

(Xinhua/Huang Jingwen)

LHASSA, 29 juillet (Xinhua) -- Le Premier ministre chinois Li Keqiang a mis l'accent sur le développement durable et l'amélioration de la vie du peuple durant sa visite dans la région autonome du Tibet, dans le sud-ouest de la Chine.

Au cours de sa visite du 25 au 27 juillet à Nyingchi, Shannan et Lhassa, M. Li a rencontré des responsables et des habitants, se familiarisant avec le développement économique et social local, et exprimant ses bons voeux au peuple de tous les groupes ethniques du Tibet.

Dans un village à Nyingchi, dont les habitants jouissent de meilleurs logements et revenus grâce à des programmes de lutte contre la pauvreté, M. Li a indiqué que le développement constituait la clé afin d'augmenter la richesse du peuple et d'atteindre la prospérité au Tibet.

La vie du peuple doit être améliorée grâce au développement durable, tout en respectant les conditions actuelles du Tibet, a-t-il noté.

Sur le site de confluence entre la rivière Yarlung Zangbo et son tributaire, le Nyang, M. Li a été informé de la conservation des ressources en eau et de l'écosystème. Il a indiqué que le plateau Qinghai-Tibet était le "château d'eau" de la Chine et de l'Asie, la conservation écologique devant être renforcée afin de soutenir le développement durable de l'ensemble du pays.

Sur un site de construction de la section Lhassa-Nyingchi de la voie ferrée Sichuan-Tibet, M. Li a mis l'accent sur l'importance de ce projet pour le développement du Tibet et la protection écologique.

Le projet ferroviaire rapportera des bénéfices au Tibet en cultivant de nouveaux moteurs de croissance, ce qui est nécessaire. L'ensemble du chantier doit être accéléré, a-t-il noté.

Actuellement, le développement des infrastructures dans les régions du centre et de l'ouest du pays est relativement faible, et la promotion efficace des investissements afin d'améliorer les faibles connexions non seulement resserrera l'écart en matière de développement régional, mais aidera en outre le pays à faire face au ralentissement économique, selon le Premier ministre.

La Chine doit éviter les stimuli puissants et prendre des mesures ciblées qui seront bénéfiques à court et long terme, a-t-il poursuivi.

A l'Hôpital populaire de la région autonome du Tibet à Lhassa, M. Li a indiqué que le gouvernement renforcerait le soutien aux hôpitaux au Tibet, ainsi qu'aux écoles de médecine tibétaine traditionnelle afin de répondre aux besoins des habitants locaux.

A Lhassa, M. Li a également rencontré des jeunes entrepreneurs dans une base de startups.

Le Premier ministre a indiqué que l'entrepreneuriat et l'innovation au Tibet étaient très importants pour la croissance de haute qualité. Le pays créera un meilleur environnement pour soutenir la formation de travailleurs qualifiés et former plus de travailleurs de talent bénéficiant d'une forte demande.

Lors de sa visite au Temple Jokhang à Lhassa, très célèbre pour le bouddhisme tibétain, M. Li a indiqué que le Tibet était une partie inaliénable de la Chine depuis l'antiquité, souhaitant que les cercles religieux continuent à contribuer à l'unité nationale ainsi qu'à la promotion de la solidarité ethnique et de l'harmonie sociale.

Dans le Palais du Potala, inscrit sur la liste du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO, M. Li a indiqué que le gouvernement renforcerait le soutien à la recherche sur les documents précieux, ainsi qu'au patrimoine et aux échanges culturels.

M. Li a espéré que le Tibet adhèrerait aux stratégies et aux politiques du Parti communiste chinois afin d'atteindre le développement et la prospérité, sauvegarderait l'unité nationale, renforcerait la solidarité parmi les groupes ethniques, promouvrait le développement social et économique, et maintiendrait la paix et la stabilité durable au Tibet.

(Xinhua/Huang Jingwen)

(Xinhua/Huang Jingwen)

(Xinhua/Huang Jingwen)

(Rédactrice: Caroline)