Le premier groupe de grues à cou noir revient en avance cette année

Publié le 2021-03-30 à 10:40  |  China Tibet Online

Au petit matin du 6 mars, sous les rayons du soleil après la neige, des milliers de canards jaunes, de canards rouges, de canards mandarins tibétains, de goélands à tête brune, d'oies à tête barrée et d'autres oiseaux jouent et volent au-dessus du lac Hua de Ruoergai, dans la préfecture autonome tibétaine et de Qiang d'Aba dans la province du Sichuan. Leur présence ajoute de la vitalité aux zones humides du plateau en ce début de printemps. Au fond de la prairie des terres humides, un groupe de grues à cou noir qui rentrent de « vacances » sur le plateau de Yunnan-Guizhou se baladent tranquillement parmi l'eau et l'herbe, cherchant de quoi se nourrir.

Dans la matinée, Suolang Dorji, chef de la section de recherche scientifique de l'administration de la Réserve naturelle nationale des zones humides de Ruoergai, et Ruke, un défenseur de la conservation des zones humides, utilisent des télescopes de grande puissance pour observer attentivement les oiseaux des zones humides. Ils ont été agréablement surpris et ont affirmé : « Le nombre et les espèces d'oiseaux à l'entrée de la zone humide du lac Hua ont augmenté par rapport à la même période des années précédentes. Le premier lot de grues à cou noir de cette année est revenu un demi-mois plus tôt que les années précédentes ! » Selon les statistiques des aires protégées, 407 grues à cou noir ont été recensées en 1999. En 2013, 893 grues à cou noir ont été recensées. Environ 1000 grues à cou noir ont été recensées en 2018. Il y en aurait plus de 1200 en 2020.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)