La population d'antilopes tibétaines au Tibet a dépassé les 200 000

Publié le 2021-01-07 à 14:51  |  China Tibet Online

« En danger » dans les années 80, et maintenant devenue « quasi menacée », la population d'antilopes du Tibet est passée d'environ 50 000 à plus de 200 000 au cours des dernières décennies au Tibet.

Selon Zongga, directeur adjoint du Bureau des forêts et des prairies de la région autonome du Tibet, le rétablissement de la croissance de la population d'antilopes du Tibet a bénéficié d'une série de fortes mesures de protection : un projet de construction d'une réserve naturelle nationale, la mise en place d'une agence spéciale de gestion de la protection et d'une équipe d'application de la loi ; l'interdiction stricte de braconnage et des patrouilles en montagne régulières afin de surveiller les populations d'espèces importantes telles que l'antilope tibétaine ; une vaste formation scientifique au sein des populations dans les zones de distribution d'antilopes du Tibet et le recrutement des agriculteurs et des bergers locaux à participer à la gestion de la protection. 

En 2015, le Tibet a mené une réforme pilote du système et du mécanisme de gestion de la réserve naturelle nationale de Changtang, et a mis en œuvre un système de gestion à quatre niveaux incluant « le bureau, le sous-bureau, la station et le point local ». Le réseau de protection a été mis en œuvre et 2 sous-bureaux de gestion et 73 stations de gestion ont été créés. Actuellement, 780 agriculteurs et bergers sont devenus des cadres professionnels dans le cadre de ce système. 

Grâce à une série de mesures de protection, il n'y a pas que la population d'antilopes tibétaine qui se rétablit et croît rapidement. Les données montrent que le nombre d'ânes sauvages tibétains est passé d'environ 50 000 à environ 90 000 aujourd'hui. Le nombre de grues à cou noir est passé de 1 000 à 3 000 et maintenant à environ 8 000. Le nombre de yaks sauvages est maintenant passé à environ 10 000 et les populations d'animaux sauvages tels que les léopards des neiges, les argalis et les mouflons suivent également une croissance réparatrice importante.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)