Enquête scientifique sur la distribution et la diversité des vertébrés terrestres dans le lac Namtso

Publié le 2020-09-30 à 13:38  |  China Tibet Online


Du 28 juillet au 4 août de cette année, le Dr Zhao Tian de l'Institut de biologie de Chengdu, Académie chinoise des sciences, a dirigé une équipe de cinq scientifiques pour mener une enquête scientifique préliminaire sur la diversité des vertébrés terrestres dans le bassin du lac Namtso. 

"Avec le soutien du projet de la deuxième expédition scientifique complète sur le plateau du Qinghai-Tibet, nous prévoyons de mener des études plus complètes sur la diversité des vertébrés terrestres dans le bassin du lac Namtso entre 2020 et 2024", a déclaré Zhao Tian. 

Le plateau du Qinghai-Tibet est connu comme le "toit du monde" et le "troisième pôle du monde". En raison d'un fort soulèvement crustal, il a formé un environnement naturel et des caractéristiques climatiques uniques, ce qui a un grand impact sur le climat et l'environnement des environs et même du monde entier. Namtso est le lac d'eau salée le plus haut du monde. Sa formation et son développement sont encadrés par la structure géologique et les mouvements dans l'Himalaya. Il présente une variété de types écologiques : zone de marais, zone d'estuaire, zone d'eau peu profonde, zone de prairie humide, zone de rive rocheuse du lac. En raison des conditions naturelles uniques, il existe un grand nombre de vertébrés endémiques sur le plateau du Qinghai-Tibet, signe d'une biodiversité unique. 

Quel rôle les vertébrés terrestres jouent-ils dans l'ensemble de l'écologie ? Ils constituent une partie importante de la biodiversité mondiale et de l'écosystème globale. Ils jouent un rôle important dans le cycle d'éléments et le flux d'énergie de l'écosystème. "En même temps, la diversité des vertébrés terrestres maintient également la stabilité et la santé des réseaux alimentaires et des écosystèmes, et fournit une variété de services écosystémiques à la société humaine", a déclaré Zhao Tian. 

L'eau du lac Namtso provient principalement des précipitations naturelles et de la neige fondante des hautes montagnes. L'ensemble de l'écosystème est relativement fragile et sensible aux activités humaines (telles que le changement climatique, la pollution, etc.). En même temps, le bassin de Namtso est un habitat important pour des animaux protégés au niveau national, tels que la panthère des neiges et la grue à cou noir. La compréhension de la distribution et de la dynamique des populations de ces espèces permettra de mieux assurer la protection des espèces menacées. La diversité des vertébrés terrestres dans la région peut maintenir la stabilité de l'écosystème et, dans une certaine mesure, améliorer l'adaptabilité de l'écosystème aux perturbations humaines. Elle revêt donc une grande importance pour la protection écologique du plateau et même pour le travail national de protection écologique.

(Rédactrice : Lucie ZHOU)