Golmud: sur la trace des aigrettes dans les zones humides du plateau

Publié le 2020-01-19 à 14:02  |  China Tibet Online

Les zones humides offrent un environnement naturel pour que la faune prospère. C'est aussi une terre pleine de vie pour la nature. Dans l'arrière-pays du plateau tibétain, de grandes et petites zones humides sont densément réparties comme des étoiles dans le ciel.

Ces dernières années, avec la restauration continue de l'écologie du haut plateau et la mise en place de mesures de protection écologique, les zones humides continuent de s'améliorer, les populations d'oiseaux augmentent, dont l'aigrette, parmi les nombreuses autres populations d'oiseaux sauvages.

L'aigrette est l'un des plus beaux oiseaux vivant dans les zones humides. Pendant la journée, les aigrettes sont souvent à la recherche de nourriture seules, en paires ou en petits groupes, et souvent elles se mélangent à d'autres espèces. Elles reviennent à leur habitat la nuit, adoptant une formation en « V ». Leurs nids sont relativement regroupés avec d'autres oiseaux aquatiques.

L'aigrette se nourrit principalement de petits poissons. Elle mange également de petits animaux tels que les crevettes, les crabes, les grillons et les insectes aquatiques. Habituellement, elles picorent sa nourriture en se promenant au bord des rivières ou des rizières.











(Rédactrice : Claire SHENG)