Les arbres anciens et célèbres de Lhassa seront identifiés par des nouvelles « cartes d'identité »

Publié le 2019-03-12 à 13:48  |  China Tibet Online

Des saules dans le parc Dzongyab Lukhang qui ont plus de deux cents ans.

Dans l'esprit de la plupart des gens, les arbres anciens et célèbres à Lhassa font référence aux quelques « saules gauchers » dans différents coins du parc Dzongyab Lukhang. Leurs grosses racines s’étendent sur le sol, et des plantes grimpent sur leur tronc et fleurissent, créant une belle fresque et une immense verrière. Changpa, un habitant de Lhassa, dit: « J'ai vécu à Lhassa pendant 56 ans. Ces arbres existent depuis que je me suis tout petit. Bien que l’environnement environnant change constamment, mais ces arbres n’ont pas changé depuis que je les ai vus pour la première fois. »

Lhassa comprend 2 203 arbres anciens et célèbres. Les principales variétés sont le cyprès, le pin, le saule, l’eucalyptus, le pêcher, le noyer, le malus baccata, le saule gaucher, etc. À l’heure actuelle, le Bureau municipal de l’architecture du paysage prépare un nouveau système de « cartes d’identité » comportant un code à deux dimensions pour les arbres anciens et célèbres. Il suffira au public de balayer le code QR avec leur téléphone portable pour obtenir des informations sur leur « expérience de vie » en un coup d'œil.

Lhassa est une ville ancienne du plateau. En raison de divers facteurs naturels tels que sa haute altitude, son faible taux en oxygène, ses sols pauvres, etc., il y a moins de ressources végétales ici que dans les villes de l’intérieur de la Chine. Protéger les arbres anciens et célèbres joue un rôle irremplaçable et permet de maintenir la biodiversité, de réaliser l'équilibre écologique et la protection de l'environnement.

(Rédactrice : Lucie)