La Chine a vu plus de jours de ciel bleu l'année dernière

Publié le 2019-01-10 à 10:35  |  People's Daily

La qualité de l'air a été améliorée en Chine l'année dernière, avec une nouvelle baisse du nombre de jours de smog enregistrés, a annoncé le 7 janvier la plus haute autorité environnementale du pays.

Selon le ministère de l'Ecologie et de l'Environnement, en 2018, la concentration moyenne de particules de PM2,5, c'est-à-dire celles mesurant 2,5 microns ou moins de diamètre pouvant être dangereuses pour l'homme, dans 338 villes de Chine a baissé de 9,3% par rapport à 2017, pour atteindre 39 microgrammes par mètre cube.

Le ciel bleu a représenté 79,3% de tous les jours en 2018, en hausse de 1,3 point de pourcentage par rapport à 2017, a-t-il ajouté. Les jours de ciel bleu se rapportent aux jours où l'indice moyen de la qualité de l'air est inférieur à 100.

La région de Beijing-Tianjin-Hebei a également connu une amélioration de la qualité de l'air l'année dernière, avec une concentration moyenne de PM2,5 en baisse de 11,8% par rapport à 2017, pour atteindre 60 microgrammes par mètre cube, a annoncé le ministère dans un communiqué. Toujours selon le ministère, en décembre, la capitale, exposée au smog en hiver, a connu 86,7% de jours de ciel bleu, en hausse de 2,8 points de pourcentage par rapport à l'année précédente.

Conformément à une directive de haut niveau visant à renforcer la lutte contre le smog, la Chine souhaite améliorer la qualité de son environnement et assurer une réduction significative des émissions de polluants d'ici 2020 et, d'après une directive de la direction centrale du pays et du Conseil des affaires d'État -le gouvernement chinois- en juin, cette année-là, le pourcentage de jours de qualité de l'air modérés et satisfaisants dans les villes devra atteindre 80%, et les émissions de dioxyde de soufre et d'oxydes d'azote devront être inférieures d'au moins 15% au niveau de 2015.

D'ici 2035, le pays devrait voir son environnement s'améliorer fondamentalement après que la structure industrielle et les modes de vie des gens soient devenus plus respectueux de l'environnement, a-t-il ajouté.

Les 10 villes où la qualité de l'air est la meilleure en 2018 incluent des villes des régions côtières du sud, telles que Xiamen, dans la province du Fujian, et Haikou, dans la province de Hainan, et des régions à croissance industrielle limitée, telles que Lhassa, au Tibet. Cependant, la province du Hebei, la plus grande région productrice d'acier de Chine, abritait cinq des dix villes les plus polluées du pays en 2018, dont Shijiazhuang, Xingtai et Tangshan.

(Rédactrice: Claire SHENG)