Les médecins d'Aid-Tibet enregistrent des progrès majeurs dans la guérison des maladies graves

Publié le 2021-01-14 à 15:56  |  People's Daily

Le programme d'aide médicale Aid-Tibet, dans la région autonome du Tibet (sud-ouest de la Chine) a réalisé de grandes choses depuis son lancement en 2015. Près de 400 maladies graves peuvent désormais être traitées dans les hôpitaux de la région sans se déplacer hors de la région pour demander une aide médicale. Depuis le lancement d'Aid-Tibet en 2015, le programme a contribué à sauver des milliers de vies et a formé de nombreux professionnels de la santé locaux.

Selon la commission de la santé de la région, grâce au leadership de huit grands hôpitaux de Beijing et aux conseils de 65 grands hôpitaux de toute la Chine, les sept hôpitaux clés du Tibet ont connu de grands progrès dans leur développement. Ainsi, au cours des cinq dernières années, le programme médical Aid-Tibet a aidé plus de 2 000 médecins locaux, et plus de 1 000 d'entre eux ont bénéficié de promotions d'emploi.

De plus, 164 départements ont été ajoutés aux principaux hôpitaux de la région grâce au soutien des 65 hôpitaux Aid-Tibet. Dans le même temps, 85 grands départements, dont ceux proposant des traitements spécialisés dans les domaines des maladies cardiovasculaires, de la gynécologie, de l'obstétrique, de la pédiatrie et de l'orthopédie, ont été créés dans la région.

Yan Li'e, infirmière en chef de la zone ouest de l'hôpital de l'amitié sino-japonaise à Beijing, est un soutien d'Aide-Tibet depuis deux ans au centre de services de santé communautaire Barkor de Lhassa, la capitale de la région autonome du Tibet, avec huit autres employés médicaux d'Aid-Tibet.


Yan Li'e, infirmière en chef de la zone ouest de l'hôpital de l'amitié sino-japonaise à Beijing, pose pour une photo avec des religieuses tibétaines. YanLi'e travaille avec Aid-Tibet depuis deux ans au centre de services de santé communautaire de Barkor à Lhassa, la capitale de la région autonome du Tibet (sud-ouest de la Chine). (Fourni à chinadaily.com.cn)

« Je suis fière et heureuse d'avoir travaillé au Tibet au cours des deux dernières années, et je suis fière de voir qu'il y a eu des améliorations et des réalisations », a-t-elle déclaré, ajoutant « Je pense qu'il est très important d'avoir une bonne communication avec le personnel local dès le début. En nous connaissant mieux, nous pouvons avoir une idée de ce dont ils ont besoin, et ensuite nous saurons ce que nous pouvons faire pour eux ».

Selon Yan Li'e, au cours des deux dernières années, l'équipe médicale a organisé 200 sessions de formation pour le personnel local, ce qui est bien au-delà de l'objectif fixé par la Commission nationale de la santé.

De toutes les formations, a-t-elle noté, le sauvetage d'urgence a été le plus crucial et le plus impressionnant. « La connaissance du sauvetage d'urgence dans une ruelle étroite est importante, et c'est pourquoi la totalité des 21 employés du centre ont dû suivre des formations et participer à des exercices », a-t-elle expliqué.

L'équipe a également fait don de nombreux équipements médicaux au centre, et dispensé des formations connexes. L'échocardiographie a été couverte, ainsi que la surveillance cardiaque fœtale.

Au cours des deux années, en effectuant des visites à domicile, l'équipe médicale de Tibet-Aid s'est aussi fait de nombreux amis dans les communautés environnantes.

« Chaque fois que nous rendons visite à Tsamla, une vieille femme tibétaine très amicale nous offre du thé au beurre tibétain et des bonbons », a-t-elle raconté, ajoutant « Je ne sais pas trop comment décrire cette relation, sauf pour dire que c'est ce que nous appelons le véritable amour ».

(Rédactrice : Claire SHENG)