Une "famille" dans une cour de la ville ancienne de Lhassa

Publié le 2020-10-10 à 16:18  |  China Tibet Online

Poussez la porte de Maindron Dayuan. On y sera accueilli par un parfum de cuisine mélangé à du thé au beurre. Des gens très occupés font l'aller-retour. (Dayuan est un mot chinois qui fait référence à une petite communauté avec plusieurs familles partageant une grande enceinte comme résidence)

"Chef de groupe Kelsang Tsering, j'ai beaucoup de choses à porter pour aujourd'hui. Aidez-moi, s'il vous plaît. C'est trop lourd !" Yang Pinqiu, qui revient du travail dans un centre commercial, vient d'arriver à Maindron Dayuan. Les résidents à la porte ont tous retroussé leurs manches pour aider.

En 1990, Yang Pinqiu est venue de la province du Zhejiang (est de la Chine) à Lhassa pour faire des affaires ici. La femme a 57 ans. Comme son mari vient de quitter temporairement Lhassa pour rentrer chez lui, Yang est récemment devenue extrêmement occupée avec toutes les responsabilités liées à l'achat, la préparation et la livraison des marchandises.

"Mes voisins du Dayuan (enceinte) m'ont été d'une grande aide. Je suis beaucoup moins fatiguée que si j'étais seule", dit Yang qui vit à Dayuan depuis 12 années consécutives. Le Dayuan est devenu, d'une certaine manière, son véritable foyer.

Le Maindron Dayuan a été achevé en 2008. Yang Pinqiu et son mari ont emménagé ensemble. Elle ne connaissait pas le nouveau cadre de vie de Lhassa et avait du mal à s'adapter à sa nouvelle vie. Pourtant, ses voisins, ou "famille" - comme elle appelle ses voisins de l'enceinte - ont rendu les choses beaucoup plus faciles pour la nouvelle venue. Yang a été profondément touchée par leur hospitalité et leur gentillesse.

Pour Yang Pinqiu, un petit geste en dit long sur une personne, une simple tasse de thé au beurre peut réchauffer le cœur du destinataire.

"Le lendemain matin, alors que je me levais, le petit-fils de mon voisin a frappé à la porte avec une bouteille thermos à la main. Il nous apportait du thé au beurre chaud", se souvient Yang Pinqiu, qui garde toujours dans son cœur ce moment de chaleur. C'est aussi cette tasse de thé au beurre qui l'a rapprochée de plus en plus de ses voisins dans l'enceinte, en particulier de son voisin tibétain Tsering Drolkar.

Tsering Drolkar vit de l'autre côté de la cour de la maison de Yang Pinqiu. L'amour partagé des deux personnes pour les collations a généré les rencontres les plus fréquentes entre elles. "Elle m'apporte parfois des spécialités locales, et je lui apporte généralement du boeuf séché, du thé sucré, des résidus de lait séchés et d'autres spécialités en échange." Tsering Drolkar a déclaré que pendant les fêtes, les deux familles se rendaient visite, préparaient des repas ensemble et jouaient ensemble.

Au fil des années de cohabitation et d'échange, la famille de Yang Pinqiu est devenue une partie intégrante de l'ensemble. "Maintenant, notre famille aime aussi manger de la Tsampa, du boeuf séché et boire du thé au beurre. Nous sommes littéralement devenus tibétains maintenant." dit Yang Pinqiu.

En 2014, Su Xudong a pris le train à Lhassa pour faire du commerce de vêtements pour bébés et a vécu à Maindron Dayuan. Il y a vécu six ans et a également été témoin de la vie harmonieuse de l'enceinte. "Les gens de la cour qui ont besoin de vêtements pour bébés viennent au magasin, ils achètent mes produits pour soutenir mon entreprise. Bien sûr, pour leur rendre la pareille, je leur accorde la meilleure remise possible".

En ce qui concerne l'impression générale de Maindron Dayuan, Su Xudong a déclaré "C'est bien et propre ! Chaque famille l'aime comme si c'était la sienne, et chacun s'engage activement à garder propre notre espace de vie commun. "

Kelsang Tsering, chef de Maindron Dayuan, a déclaré qu'il y avait 56 ménages et 152 personnes dans la cour, dont 24 Han appartenant à 8 familles Han. Tous vivent en harmonie. En général, nous avons tous notre responsabilité envers l'espace partagé et nous devrions prendre des mesures actives et nous aider les uns les autres.

(Rédactrice : Claire SHENG)