Le vaccin recombinant contre le COVID-19 chinois est capable de couvrir les mutations virales

Publié le 2020-09-14 à 16:50  |  People's Daily

Selon Chen Wei, cheffe de l'équipe de recherche sur les vaccins, la Chine peut actuellement réaliser une production annuelle de 300 millions de doses d'un vaccin COVID-19 recombinant et élargira encore ses capacités de fabrication. Vaccin génétiquement modifié, le vaccin recombinant développé par l'Institut de médecine militaire, qui dépend de l'Académie des sciences militaires, utilise un adénovirus défectueux modifié comme vecteur. 

Les données actuelles montrent une très faible probabilité de mutation du gène que l'équipe a sélectionné à partir du virus pour fabriquer le vaccin. Jusqu'à présent, a indiqué Mme Chen, chercheur à l'institut, le vaccin recombinant peut couvrir complètement toutes les mutations du nouveau coronavirus. 

Même si le gène choisi mute, affaiblissant l'effet protecteur du vaccin, le vaccin actuel peut encore être utilisé pour obtenir une immunité de base, et la Chine peut rapidement développer un vaccin ciblant spécifiquement la mutation pour renforcer l'effet immunitaire, a ajouté le chercheur, également membre de l'Académie chinoise d'ingénierie. « C'est comme une mise à niveau et un correctif pour un logiciel », a-t-elle expliqué. 

Le 16 mars, le vaccin développé par l'équipe de Mme Chen a lancé des essais cliniques de phase 1, les premiers au monde. Selon les données publiées dans la revue médicale The Lancet en mai, les 108 participants vaccinés ont produit des anticorps. 

Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, a examiné les résultats de la recherche comme une étape importante. Il a déclaré sur sa page Twitter que le vaccin était sûr, bien toléré et induisait une réponse immunitaire rapide. « En diffusant nos méthodes de test et nos indicateurs dans le monde, nous avons aidé les chercheurs d'autres pays à faire moins de détours et à promouvoir la recherche mondiale sur les vaccins », a commenté Mme Chen. 

En juillet, les données des essais cliniques de phase 2 du vaccin ont également été diffusées dans le monde. Les résultats des deux phases d'essais cliniques ont vérifié l'efficacité et l'innocuité du vaccin. 

De son côté, la Chine a approuvé en juin un programme d'essai pour l'utilisation d'urgence des vaccins contre le COVID-19, et le vaccin recombinant a reçu le feu vert pour être donné à des personnes spécifiques présentant un risque élevé d'exposition au virus. En août, le vaccin a obtenu un brevet, le premier brevet de Chine pour un vaccin contre le COVID-19. 

Selon Mme Chen, à l'heure actuelle, les essais cliniques de phase 3 sont menés à l'étranger pour évaluer davantage l'efficacité et la sécurité du vaccin auprès d'un plus grand nombre de participants. Bien que les données soient actuellement insuffisantes pour confirmer la durée de l'efficacité du vaccin, les données montrent que la dose vaccinée en mars est toujours efficace, a-t-elle également indiqué, ajoutant que des recherches connexes étaient en cours, notant qu'une fois les essais cliniques de phase 3 terminés, l'équipe augmentera la capacité de production pour faciliter la vaccination de masse à tout moment. 

D'après l'Organisation mondiale de la santé, plus de la moitié des vaccins COVID-19 qui sont entrés dans les essais cliniques de phase 3 ont été développés par la Chine, ce qui indique, a souligné Mme Chen, que la Chine joue un rôle d'avant-garde dans la recherche et le développement mondiaux des vaccins contre le COVID-19.

(Rédactrice : Lucie ZHOU) 

 

Liens connexes