Une route, deux monastères : le 11e Panchen Lama participe aux pratiques bouddhistes

Publié le 2020-09-07 à 15:32  |  China Tibet Online

La plupart des touristes entrant dans le comté de Mêdog le long de l'autoroute Zhamog-Mêdog du comté de Bomê, dans la ville de Nyingchi de la région autonome du Tibet sont attirés par le temple situé au début de la route. Le temple Duodong, sous les montagnes enneigées et dans une forêt dense, appartient à la secte Nyingma du bouddhisme tibétain. Au sud-est du temple de Duodong, il y a une pierre qui a la forme d’une conque, d’où l'origine du nom du temple. « Duo » signifie pierre en tibétain et « dong » signifie conque.

Le 2 septembre, les nuages et le brouillard dans les montagnes ne s’étaient pas encore dissipés, mais déjà les moines du monastère étaient bien alignés. Ils tenaient des bannières, des encensoirs et des instruments de musique religieuse pour souligner l'arrivée du Panchen Erdeni Choskyi Gyalpo.

Le 11e Panchen Lama est entré lentement dans le hall Dukang du monastère pour y prier. Sous les chants vigoureux des moines, le 11e Panchen Lama est monté sur le trône du hall Dukang. Il a béni les moines et prêché les écritures bouddhistes.

Le 30 août, sous des nuages brumeux et dans le parfum du riz, le 11e Panchen Lama s'est rendu au temple Renqingbeng pour prier, parcourant une route sinueuse de montagne. Selon la légende, le temple Renqingbeng a été construit par le Rinpoché Ganbuba. Il a une histoire de plus de deux cents ans et c’est le plus ancien et le plus grand temple Nyingma du bouddhisme tibétain du comté de Mêdog.  

Accueilli par les moines, le 11e Panchen Lama s’est rendu au hall Dukang. Il est ensuite monté sur le trône du hall Dukang, et les moines ont chanté collectivement des sutras et ont prié ensemble, se prosternant avec sincérité et dévotion, ils ont également offert un mandala au 11e Panchen Lama. Le 11e Panchen Lama a béni les moines, a offert des cadeaux et a procédé à la distribution d'aumônes.

Concernant la visite du 11e Panchen Lama au monastère de Renqingbeng dans le comté de Mêdog, et cela malgré la fatigue du voyage, le moine Nyima Dondrup était très ému : « J'ai écouté un prêche du maître à Shigatsé il y a de nombreuses années, et comme tous les moines, j'ai toujours espéré que le maître puisse venir dans notre monastère pour y faire des prêches et enseigner les soutras. Enfin, le maître est venu dans notre monastère pour y donner un prêche. C'est une bénédiction dans cette vie, et c'est notre souhait qui se réalise. »

(Rédactrice : Lucie ZHOU)